Déborah Dauchot: Ronde et Ravissante pour le magazine Elle Belgique

Déborah Dauchot: Ronde et Ravissante pour le magazine Elle Belgique

Déborah Dauchot ELLE Belgique 1Dans le ELLE Belgique du mois de mai, vous aurez l’agréable surprise de retrouver une interview de la superbe et naturelle mannequin grande taille belge Déborah Dauchot. Cette interview a été réalisée par la journaliste de mode Eugénie Rittweger de Moor.

Déborah Dauchot est une jolie femme avec des formes qui lui permettent d’entrer dans la catégorie des modèles grandes tailles (bien qu’elle ne fasse qu’un 44, soit le tour de taille habituel des mannequins de ce genre).

Durant cette interview, Déborah revient sur son parcours difficile comme modèle  » classique »  qu’elle a débuté à l’âge de 21 ans. Elle dévoile avec franchise comment, fragile  et soumise aux diktats des agences de mannequins, elle a longtemps oscillé entre régimes draconiens et troubles alimentaires.

« Je me suis tout à fait éloignée de moi et de mon corps: je ne me regardais plus dans un miroir,  je ne faisais plus de shopping, je ne prenais même plus soin de moi », déclare-t-elle sans pudeur. Pulpeuse de nature, Déborah décide de se prendre en main et de ne plus courir après une illusion. Elle embrasse alors une carrière de modèle grande taille au sein de l’agence BRIGITTE MODELS et travaille plus que jamais en Europe, en Afrique du Sud et aux Etats-Unis.

Déborah Dauchot Elle Magazine 2

Extrêmement professionnelle, la sublime Déborah est la preuve que les rondeurs ne sont pas un obstacle au succès. Pour  la journaliste de mode Eugénie Rittweger de Moor, il est utile d’avoir des mannequins plus size car elles sont plus proches des femmes de tous les jours que ce soit dans la rue, parmi sa famille ou ses amis. Elle souligne également que ce fut facile d’habiller Déborah pour cette séance de photos : « de plus en plus de marques de vêtements permettent aux femmes rondes s’habiller en grande taille telles Nathan Plus, Eric Bompard, Zara, etc. », dit-elle.

Notre rédaction se permettra quand même d’ajouter que les marques citées par cette journaliste (exemple : Zara) ne montent pas réellement en grandes tailles, c’est-à-dire au moins jusqu’au 52.

Déborah Dauchot ELLE belgique

Pour Déborah, le plus important est de s’écouter et surtout d’écouter son corps. L’autre clé d’une meilleure acceptation de soi est sans doute de « s’autoriser l’imperfection ». Loin d’être une icone, Déborah est juste 100% elle et révèle ceci: « Finalement j’ai l’impression de représenter quelque chose de vrai, je suis un peu la girl next door, celle qui ressemble à la femme qu’on peut croiser dans la rue. »

Crédits

Model : Deborah@Brigitte Models

Photographer : Suzanne Rensink@Claudia Trucco Photographers

DÉCOUVREZ CES VÊTEMENTS GRANDE TAILLE...

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !

Via Facebook
Ou directement ici: 4 réactions