Interview de la mannequin grande taille la plus glamour : Velvet d’Amour

Interview de la mannequin grande taille la plus glamour : Velvet d’Amour

Il y a quelques semaines de cela, le 4 juillet précisément, votre magazine préféré Ma-Grande-Taille.com, postait un article sur Velvet d’Amour dans lequel vous avez  pu y découvrir ses réactions suite au numéro spécial de l’édition Vogue Italie qui mettait en avant 3 célèbres mannequins grandes tailles.

Elle nous avait toutes littéralement conquises avec son discours qui mettait en valeur la femme ronde. Pour notre plus grande satisfaction, mes chères lectrices, Velvet d’Amour est de retour ! En effet, Ma-Grande-Taille.com a pu interviewer cette mannequin grande taille et photographe de mode hors du commun !

MGTOn vous décrit souvent comme étant LA mannequin grande taille qui défila aux côtés des plus grands créateurs de mode. Que pouvez-vous nous dire en plus vous concernant ?
Velvet : (rires) Bonne question ! Je peux vous dire de plus, que je suis née à New-York. Concernant, mes passions, j’adore la  photographie. Pour moi, c’est le meilleur moyen d’ avoir un impact positif sur les gens. La photographie permet de changer la manière de percevoir la beauté et c’est en cela que réside toute sa force.

MGT : Comment êtes-vous devenue mannequin grande taille ? Était -ce un rêve où le fruit du hasard ?
Velvet : C’était un rêve ! J’ai toujours voulu être mannequin ! Depuis que je suis jeune, les personnes de mon entourage m’ont souvent dit que j’avais les capacités pour le devenir. Malheureusement, ce rêve m’a menée à vouloir perdre énormément de poids, et d’un coup, je me suis rendue compte de l’importance de s’accepter tel que l’on est, d’avoir de l’estime pour soi. Cela m’a donné l’envie de faire changer les choses en montrant une autre forme de beauté : celle de la femme ronde.

MGT : Vous êtes devenue depuis peu l’image de Vogue Curvy, Félicitations ! Est-ce Vogue qui vous a contacté ou vous qui les avez contacté ?
Velvet : Non, c’est Vogue qui m’a contacté et d’ailleurs j’en suis très fière vus mes mensurations et mon âge.

MGT : Vous êtes une icône de mode pour de nombreuses femmes. Habituellement, dans quelles boutiques faites-vous votre shopping ?
Velvet : (rires) J’adore la boutique ETSY et aussi la boutique RAINBOW qui se trouve à New-York. J’aime également beaucoup les vêtements de créateurs. Toutefois, je ne laisse pas la mode me guider. J’aime créer ma propre mode en utilisant des éléments différents, qui sortent de l’ordinaire.

MGT : J’ai pu voir dans votre site que votre phrase fétiche est : ‘Savourez chacune de vos imperfections’. D’où vient cette phrase ? Qu’ est-ce qu’elle signifie pour vous ?
Velvet : Lorsque j’ai travaillé avec John Galliano, chacun devait créer un poème dans lequel il expliquait  son rêve. Mon rêve était que chaque individu puisse célébrer ses imperfections. Les gens ont souvent l’habitude de se dévaloriser en pointant du doigt leurs défauts physiques alors qu’au contraire ils devraient en être fiers. Toute imperfection devrait être mise à l’honneur car c’est ce qui fait la beauté de la personne.

MGT : Quels sont vos projets ?
Velvet : Actuellement, je termine de tourner l’émission TELLEMENT VRAI sur les personnes qui utilisent leurs différences comme des atouts. L’émission sera diffusée à la rentrée ! J’ai tourné un documentaire franco-allemand intitulé BIG IS BEAUTIFUL qui sera diffusé sur ARTE en août. J’ai aussi décidé de me lancer dans la musique. En ce moment, je prépare mon single. Et enfin, je vais également lancer mon magazine grande taille. Pour ce projet, je suis d’ailleurs à la recherche d’un styliste atypique, avec un esprit très très créatif !

MGT : Le mot de la fin ! Velvet, quel message pouvez-vous donner à nos lectrices et plus particulièrement à celles d’entre elles qui n’arrivent pas à être fières de leurs rondeurs ?
Velvet :  Être ronde, c’est une forme de beauté. Il faut qu’elles apprennent à s’accepter, à mettre en avant leurs imperfections. Cela peut prendre énormément de temps mais elles y parviendront. C’est un travail à faire avec soi-même. Je leur dirai également que la vie est trop courte. Il y a tellement d’autres problèmes beaucoup plus  graves que cela. Lorsque l’on s’investit dans des associations et que l’on rencontre des personnes atteintes du cancer par exemple, on se rend compte que la vie ne tient qu’à un fil et qu’il faut profiter en s’assumant et en étant fière de ce que l’on est. Qu’importe si ça ne plaît pas aux autres.

Nous tenons encore à remercier Velvet d’Amour pour le temps qu’elle nous a accordé pour cette interview. Ce fut un réel plaisir ;-).

Lien vers le site de Velvet d’Amour : http://www.velvetography.com/

Crédit photo 1 + photo 2 : Maya Guez

Crédit photo 3 : Diego Indraccolo

DÉCOUVREZ CES VÊTEMENTS GRANDE TAILLE...

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !

Via Facebook
Ou directement ici: 2 réactions