Accueil Beauté & Conseils Morphologiques

La Grande Alice : je veux mettre des talons !

Psycho :
Le plus grand traumatisme de la grande : le talon ! Questions et frustrations sans fin, le talon semble être un élément essentiel de notre féminité et pourtant, le gérer en plus de notre taille est vraiment loin d’être évident. Combien de fois ai-je vu des grandes avec de trop grands pieds, l’âme déchirée dans les magasins de chaussures, hésitant entre raccourcir leur pied avec un talon et leurs complexes vis-à-vis de leur taille !

La première chose à se dire : quand on est grande, on l’est, c’est tout ; et ce n’est pas quelques centimètres qui y changeront quoi que ce soit. Le but ultime est de bien porter sa taille et de se faire la plus jolie possible pour attiser plus les convoitises que les moqueries.

Avantages esthétiques :
C’est le fait de se tenir bien droite qui donnera la vraie classe à la Très Grande même dans les lieux et autour des meubles les plus petits. Le talon a plusieurs avantages : certes, il est féminin, il donne une image positive de notre différence et il est joli mais il permet aussi de modifier la démarche et la tenue. Avec un talon, je vais devoir faire de plus petit pas, serrer les fessiers et les mollets pour rester bien droite et ramener légèrement les hanches en avant pour ne pas avoir mal au dos ce qui donne une démarche particulièrement gracieuse. Avec les talons, je n’oublie pas mon corps et reste en harmonie avec lui ce qui me permet de maitriser mon image.

Pratique :
La taille du talon : trouver la bonne hauteur de talon est plus simple qu’on ne le pense. La vraie difficulté d’assumer un talon provient de notre incapacité à passer les portes sans avoir l’air ridicule. En sachant que toute porte comporte une hauteur en moyenne de 2m, un simple calcul donne la hauteur maximale à envisager :

Hauteur max du talon = 2m – ma taille – 4cm de rab (pour déstresser à chaque passage de porte).

Passer sous les portes : pour les quelques millimètres de trop restants (ou si je ne suis pas sûre de mon coup) au moment où je passe sous l’obstacle, je plie discrètement le genou un peu plus que d’habitude tout en gardant le dos bien droit.

S’asseoir : au moment de s’asseoir, il faut prendre son temps et maitriser son mouvement pour ne pas s’écrouler de toute sa hauteur. N’hésitez pas à estimer d’un regard l’épreuve qui vous attend : la hauteur du fauteuil, s’il semble profond. Préparez le terrain : éloignez la chaise de la table pour être sûre d’avoir la place de vous asseoir calmement sans tout faire tomber. Si vous êtes en jupe, n’oubliez pas qu’avec vos talons, vos jambes seront particulièrement repliées vers vous et que vous ne pourrez peut-être pas les croiser sans trop en montrer. Pour être assise correctement en restant féminine : balancez les jambes serrées sur le coté….tout un art !

Réalisation d’un rêve : pour vivre le fantasme le plus absolu de la Très Grande (mettre des talons aiguilles), il faut se rendre à une Nuit des Grands ou un rassemblement d’Altitude où, cernée de magnifiques 2m10, vous pourrez exhiber ces centimètres supplémentaires comme si tout était normal !

La Grande Alice
www.lesrevesdalice.com

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE !

Via Facebook
Ou directement ici: