Elles manifestent pour dénoncer les préjugés sur le viol 

Créé seulement depuis le mois de décembre 2019 par un groupe de femmes originaires de Caen (Calvados), le collectif « Soeurcières » sensibilise aux violences faites aux femmes (viol, féminicide, discrimination etc.). Samedi 11 janvier, c’est place Pierre-Bouchard à Caen que le collectif a organisé un happening pour dénoncer le viol et surtout la façon dont les femmes qui en sont victimes sont traitées. Retour en images sur cette action locale d’une grande importance.

« Tu étais habillée comment ? »

Une petite pancarte autour du cou, mais des mots qui en disent long. Hier, samedi 11 janvier, le collectif Soeurcières organisait son premier événement public intitulé « Tu étais habillée comment ? ». Pourquoi ce nom, pourquoi cette question ? Tout simplement parce que « la première question que l’on pose à une femme victime de violences sexuelles c’est comment étiez-vous habillée. C’est ce que nous dénonçons aujourd’hui dans la rue. Cette question, on ne devrait jamais la poser. Rien ne justifie un viol », explique le collectif Soeurcières sur sa page Facebook.

©Facebook /@soeurcierescaen

Des dizaines de personnes ont ainsi incarné des victimes, chacune vêtue de vêtements similaires à ceux portés au moment des faits par ces femmes violées, agressées. « (…) en combinaison de ski, en blouse d’hôpital, en mini-jupe, en robe de soirée, en jogging etc. Le seul responsable c’est le violeur », rappelle si justement le collectif sur sa page Facebook.

Chaque personne présente, homme et femme, positionnée en ligne arborait aussi autour du coup une pancarte avec une phrase racontant l’histoire vraie d’une personne violée. « J’ai été violée par un ami », « Je rentrais chez moi et je me sentais suivie. J’ai accéléré le pas mais c’était trop tard », « J’ai été violée le jour de mon mariage par un invité », « Il s’est jeté sur moi dans un bar. Je ne sors plus » etc.

« Durant plusieurs mois nous avons recueilli, via les réseaux sociaux, de nombreux témoignages de victimes de viols ou d’agressions sexuelles ainsi que la description de leurs vêtements au moment du drame.
À travers cette action nous avons voulu montrer que ce n’est jamais la faute de la victime, que les viols et agressions sexuelles sont commis sur des filles et femmes habillées de multiples façons, dans des circonstances différentes, à tous les âges. La façon dont on est habillée ne justifie aucun acte de violence sexuelle. Les préjugés doivent cesser ainsi que le rejet constant de la faute sur les victimes. Une femme n’a pas à se poser la question de comment elle devrait s’habiller. », explique le collectif Soeurcières sur sa page Facebook.

©Facebook /@soeurcierescaen
©Facebook /@soeurcierescaen
©Facebook /@soeurcierescaen
©Facebook /@soeurcierescaen
©Facebook /@soeurcierescaen
©Facebook /@soeurcierescaen
©Facebook /@soeurcierescaen
©Facebook /@soeurcierescaen
©Facebook /@soeurcierescaen
©Facebook /@soeurcierescaen
©Facebook /@soeurcierescaen
©Facebook /@soeurcierescaen
©Facebook /@soeurcierescaen
©Facebook /@soeurcierescaen
©Facebook /@soeurcierescaen
©Facebook /@soeurcierescaen

Le but de cette action ? Alerter les habitants de Caen, mais aussi au-delà, sur les violences sexuelles et surtout sur le manque d’écoute à l’égard des victimes. Une action qui a visiblement surpris les passants venus faire les soldes dans les rues de Caen, comme le rapporte France 3 Normandie.

Rappelons que ce sont 149 femmes qui sont mortes assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2019, et déjà 4 depuis le début de l’année 2020

Elodie Pimbert
Elodie Pimbert
Journaliste « touche à tout », je suis Content Manager et rédactrice web pour le média The Body Optimist. Je m'intéresse à des sujets variés (écologie, sexualité, lgbtqia+, beauté, décoration, etc.) et ai à coeur de déconstruire les préjugés, stéréotypes et normes de notre société. Je scrute le web à l’affût des dernières évolutions et tendances. Ce n'est donc pas un hasard si j'écris et fais grandir depuis plusieurs années The Body Optimist.
Vous aimerez aussi

L’amitié entre filles est bien plus puissante que vous ne pouvez l’imaginer : découvrez pourquoi !

L'amitié entre filles est une force souvent sous-estimée, pourtant elle joue un rôle crucial dans la vie de...

La cagole marseillaise est plus féministe que vous le croyez, voici pourquoi

La cagole marseillaise fait partie du décor de la Cité Phocéenne. Impossible de la rater, elle fait tout...

6 idées reçues entendues sur le féminisme à déconstruire

Depuis le mouvement de libération des femmes au XXe siècle, le féminisme a progressivement gagné en visibilité dans...

7 petits gestes féministes qui ont du poids et du sens

Être féministe, ce n’est pas seulement descendre dans la rue à scander des slogans, ni passer la quasi-totalité...

Néo-féministes : amies ou ennemies de la cause des femmes ?

Il n'y a pas un seul type de féminisme, mais bien plusieurs. Certains courants sont rationnels et pondérés...

Ce que vous ignorez sur le mythe de la « femme hystérique »

Dans le vaste panorama de l'histoire de la médecine, il existe un concept longtemps enraciné dans les mentalités...