Amnésie post-concert : quel est ce curieux phénomène qui touche les fans de Taylor Swift ?

Pour sa tournée « The Eras Tour », l’icône de la pop Taylor Swift a fait un crochet sur les plus grandes scènes de France. Elle a livré des performances mémorables, sous les yeux ébahis de nombreux fans. Mais certain.e.s ne gardent que de vagues souvenirs de ce show, pourtant marquant. Pour d’autres, c’est le néant total. Toutes les précieuses images de ce concert semblent être parties en fumée dans leur mémoire. Sur les réseaux sociaux, plusieurs spectateur.ice.s font état de cet étrange « blackout ». Si le phénomène est assez frustrant, surtout dans ce genre d’événement que l’on ne vit qu’une fois, il n’est pas isolé. Les scientifiques lui adressent même un nom : l’amnésie post-concert ou plutôt amnésie globale transitoire. 

Amnésie post-concert, le récit commun des « Swifties »

Vous avez attendu ce jour avec impatience et vous y êtes enfin. Vous allez voir l’immense Taylor Swift en chair et en os. Pour vous, c’est une date sacrée, qui ne se reproduira pas deux fois pendant votre existence. Vous en êtes persuadé.e, ce moment musical restera gravé dans votre tête pour l’éternité et pourtant. Le lendemain de cette prestation vocale dantesque, vous n’avez que quelques bribes du concert qui vous reviennent. C’est comme si vous veniez de vivre un rêve et que vous aviez tout oublié. Vous vous demandez même si vous n’avez pas été drogué.e. Mais les vidéos capturées avec votre téléphone vous rappellent que c’était bien réel. Tout comme les résidus de paillettes qui trônent sur votre visage et le billet que vous avez soigneusement encadré. Votre voix, à moitié éteinte, témoigne aussi de votre présence dans la foule déchaînée de Swifties.

Pourtant, malgré tous ces petits rappels et quelques efforts cérébraux, vous n’arrivez pas à vous remémorer cet instant magique. Votre disque dur interne semble avoir disjoncté et effacé toute cette partie, si précieuse. Une perte de mémoire collective, que plusieurs fans ont expérimenté et partagé sur la toile. Certain.e.s disent ne même pas se souvenir des tenues de la chanteuse, par ailleurs très opulentes et riches en strass. « Si je devais décrire ma sensation, je dirais que le concert ne s’est pas encore produit », explique Guénaëlle dans les colonnes du média Le Monde. Ce n’est pas la première fois qu’un concert provoque de tels symptômes. Les récits étaient similaires pendant le « Renaissance tour » de la Queen Beyoncé en 2023.

Les pas de danse, les mises en scène monumentales, le décor, l’ambiance bouillonnante, les chansons, la foule opaque… sur les 3h de show, les fans n’avaient aucun reste. Un phénomène impressionnant, voire même agaçant, qui porte un nom : l’amnésie post-concert. C’est ce qui explique pourquoi certain.e.s fans de Taylor Swift ont un trou noir digne d’un lendemain de soirée trop arrosé.

Une perte de mémoire due à un trop plein d’émotions

Contrairement à ce que prétendent les théories complotistes larguées sur les réseaux, Taylor Swift n’a pas jeté un vilain sort à son public ni lâché un gaz hilarant dans l’atmosphère de l’Accord Hotel Arena (Paris). Certes, l’interprète de « Shake it off » envoûte les oreilles, mais pas au point de griller la mémoire. Ce qu’ont vécu les fans de la star planétaire est bien plus rationnel.

Il s’agit d’une amnésie post-concert, plus connue sous l’appellation « amnésie globale transitoire ». Un terme un peu « barbare » qui décrit simplement une perte de mémoire temporaire sur une courte durée. L’amnésie post-concert résulte, bien souvent, d’une surcharge sensorielle à l’instant T et d’un fort stress émotionnel. Le cocktail fatal. Que les Swifties se rassurent : ce n’est pas forcément un signe précurseur de la maladie d’Alzheimer. En réalité, c’est une réaction assez « naturelle » et instinctive.

« Votre cerveau ne peut traiter qu’un nombre limité d’informations à la fois. C’est un peu comme un ordinateur. Quand vous êtes frappé.e par tous ces stimulis, quelque chose doit céder, et la plupart du temps, ce quelque chose est le stockage en mémoire »,  explique la neurologue Leah Croll au média ABC

Entre le son craché par les haut-parleurs, les jeux de lumière, les écrans qui zooment et dézooment sur le visage de la chanteuse et les cris stridents de la foule… votre cerveau sature. Et avec l’excitation intense qui s’ajoute par-dessus, il ne répond plus et se met en « veille ». En résumé, si vous regardez le concert de Taylor Swift depuis votre canapé, tout va bien. En revanche, si vous allez sur place, vous risquez de revenir pauvre en souvenirs à cause de toute l’agitation ambiante et de la forte dose d’adrénaline.

L’amnésie post-concert survient surtout lors des représentations à grande échelle où tout est « spectaculaire ». Aucune chance que ça arrive à la fête du village donc. À noter que ce trouble serait plus récurrent chez les séniors et les personnes en proie à l’anxiété.

Un type d’amnésie qui survient aussi à d’autres occasions

Cette amnésie globale transitoire, rebaptisée amnésie post-concert, ne se cantonne pas aux estrades des Zéniths et des stades. Elle survient aussi lors d’autres événements qui impliquent beaucoup de stress. Ainsi, il arrive que les marié.e.s zappent tous les détails du « plus beau jour de leur vie » et pas à cause d’un excès de champagne.

Même écho pour certain.e.s étudiant.e.s lors de la remise des diplômes. À part le bout de papier qui atteste de leur réussite, iels ont fait « reset » sur la cérémonie. La sensation est particulièrement rageante, surtout lorsque vous avez mobilisé tous vos efforts (et votre budget) pour un événement. Cependant, l’amnésie post-concert ne doit pas être une fatalité.

« Nous ne sommes pas paramétré.e.s pour nous rappeler des moments vécus, mais pour en faire l’expérience », relativise le professeur en psychologie cognitive Robert Kraft au média Slate

L’amnésie post-concert a provoqué une belle frayeur aux Swifties. Mais pour se rafraîchir l’esprit et remplir ces zones blanches, iels peuvent toujours s’en remettre à leur deuxième mémoire : celle de leur téléphone.

Émilie Laurent
Émilie Laurent
Dompteuse de mots, je jongle avec les figures de style et j’apprivoise l’art des punchlines féministes au quotidien. Au détour de mes articles, ma plume un brin romanesque vous réserve des surprises de haut vol. Je me complais à démêler des sujets de fond, à la manière d’une Sherlock des temps modernes. Minorité de genre, égalité des sexes, diversité corporelle… Journaliste funambule, je saute la tête la première vers des thèmes qui enflamment les débats. Boulimique du travail, mon clavier est souvent mis à rude épreuve.
Vous aimerez aussi

Ne laissez pas les problèmes dentaires ruiner vos vacances, suivez ces conseils

Au vu de la météo maussade, les vacances semblent encore loin, et pourtant elles approchent sérieusement. Vous avez...

L’importance du brossage des dents pour les enfants

Le brossage des dents est une habitude essentielle à inculquer dès le plus jeune âge. Non seulement il...

Cultivez la sérénité : les activités apaisantes pour se reconnecter à soi

Dans le tourbillon effréné de la vie, trouver des moments pour se détendre et se recentrer est devenu...

Pourquoi compartimenter ses émotions peut être toxique et comment s’en libérer

Les émotions emprisonnées sont comme des volcans endormis : apprenez à les libérer avant l'éruption.  Les méfaits de la...

5 conseils pour prendre une pause vraiment réparatrice au bureau

Dans une ère où la performance prime sur l’humain, les pauses sont plus expéditives que réparatrices au bureau....

Les bienfaits insoupçonnés de se masser les seins

Saviez-vous que se masser les seins peut apporter une multitude de bienfaits ? Eh oui, le massage des...