Peut-on vraiment être allergique au soleil ?

Le soleil, les vacances et… une bonne réaction d’allergie. Mais au fait peut-on vraiment être allergique au soleil ? Comment éviter que la peau se pare de plaques rouges dès les beaux jours ? On vous répond.

Quand la lucite estivale tape l’incruste lors des vacances

Les vacances sont là, le soleil brille et vous passez enfin la journée dont vous avez rêvé depuis des mois, à vous prélasser sur un transat. Tout semble aller pour le mieux et pourtant… Le soir venu devant votre miroir, vous réalisez que votre peau s’est parée d’une myriade de petits boutons rouges qui, s’il ne sont pas graves, vous démangent atrocement. Vous aviez rêvé mieux pour vos vacances… Vous auriez dû écouter vos parents qui vous répétaient inlassablement « fais attention, tu vas faire une allergie au soleil ». Mais bon, septembre pointe doucement le bout de son nez et vous ne vous êtes pas méfié.e

En effet, ce que l’on appelle communément l’allergie au soleil, mais qui porte en réalité le nom de lucite estivale – il s’agit d’un type particulier d’allergie au soleil – est un mal de plus en plus répandu. On estime qu’elle touche 10 à 20 % des Européen.ne.s du nord en moyenne. Et contrairement aux idées reçues, cela ne concerne pas uniquement les personnes à la peau très claire !

Généralement cette réaction cutanée face aux UV intervient lors des premières expositions au soleil. Néanmoins, des scientifiques ont malheureusement constaté que le réchauffement climatique jouait une fois de plus les fauteurs de trouble. La couche d’ozone étant de plus en plus mince, les UV sont de plus en plus agressifs et vous pourriez tout à fait attraper une lucite estivale en plein mois de septembre et sans vous exposer trop longuement.

Comment se protéger efficacement ?

Concrètement, ce type de réaction allergique au soleil se manifeste par l’apparition de plaques rouges et de petits boutons sur les épaules, les bras, les mains et au niveau du décolleté. Le problème, au-delà de l’aspect esthétique qui peut vous déranger, c’est surtout que ces lésions cutanées démangent, vous empêchant de dormir ou de profiter sereinement.

En prime, il n’existe aucun traitement efficace à ce jour pour faire disparaître instantanément l’allergie. Autant dire qu’il vaut donc mieux agir avec prudence en amont. Voici quelques conseils.

1 – Par ici chère ombre !

La meilleure manière d’éviter une réaction au soleil, c’est de l’éviter lui-même. Au minimum aux heures où il est le plus agressif, à savoir entre 11h et 15h. Cela est encore plus valable si vous vous savez particulièrement photosensibles.

Les personnes prenant des traitements antibiotiques, antidiabétiques, hypotenseurs, antidépresseurs, antiépileptiques et certains anticancéreux sont par exemple beaucoup plus vulnérables que les autres.

2 – Faire attention aux cosmétiques que vous utilisez

Autre petit conseil pour éviter la lucite estivale, ne pas utiliser certains cosmétiques à base d’huiles ou d’alcool qui pourraient rendre votre peau plus sensible à la lumière. Préférez utiliser des produits à base d’eau comme le gel d’aloe vera ou des brumes parfumées.

3 – On s’enduit de crème solaire

Bien sûr, il n’est pas toujours possible de rester à l’ombre toute la journée. Mais si vous vous exposez directement aux UV, faites-le bien. On mise donc sur de l’indice 50 à la fois pour le visage et le corps et l’on pense à renouveler cette protection solaire régulièrement, notamment si vous vous êtes offert une petite baignade.

4 – On pense au climat toute l’année

Dernier conseil, un peu différent certes, mais pas des moindres. Nous vous l’avons expliqué, la lucite estivale (ou allergie au soleil) est de plus en plus courante en raison du réchauffement climatique. Afin d’éviter que la situation empire encore, il est important d’être conscient.e des réalités climatiques et de ne plus fermer les yeux. Cela nous concerne tou.te.s. La lucite estivale n’est qu’une minuscule preuve de plus.

Bien sûr, en cas de mauvaise tolérance de l’éruption cutanée, contactez votre médecin. Ce.tte spécialiste pourra au besoin vous prescrire un traitement plus spécifique. La crise d’allergie peut s’avérer impressionnante, socialement dérangeante, et internet a beau être un refuge parfois intéressant pour obtenir des conseils, les spécialistes – médecins, dermatologues, allergologues – sont les personnes idoines. D’autant que, parfois, on pense être allergique à quelque chose qui s’avère inexact, alors effectuer des tests d’allergies peut en quelques minutes donner une conclusion inattendue.

Léonie Bourbon
Léonie Bourbon
À travers mes articles, je vise à divertir, éduquer et inciter à la réflexion, en partageant des histoires qui touchent le cœur et l'esprit.
Vous aimerez aussi

Voici les 5 traits de caractère pour être heureux selon la science !

Depuis quelques années, la recherche en psychologie semble confirmer de plus en plus que deux caractéristiques de la...

Améliorez votre sommeil avec cette astuce facile et apaisante

Les secrets d'une nuit paisible pourraient être cachés dans les fragrances de votre environnement. Découvrez comment certaines odeurs...

Ces choses à ne pas dire à une personne qui a la peau pâle

Si à l’époque de Marie-Antoinette et madame de Pompadour, la peau pâle était auréolée de compliments, aujourd’hui les...

Ces raisons surprenantes expliquent pourquoi vous avez envie de chocolat avant vos règles

Vous avez sûrement déjà vécu ce moment où, quelques jours avant vos règles, une envie irrésistible de chocolat...

Après le bain de minuit, essayez le bain de lune pour recharger vos batteries !

Qui n’a jamais entendu parler du fameux bain de minuit ? Cette escapade nocturne, où l’on brave l'obscurité...

Réduire son stress avec ces super-aliments : notre top 10

Le stress c'est ce compagnon indésirable qui s'invite souvent dans nos vies bien chargées. Entre le travail, parfois...