La saison des pique-niques est ouverte : est-ce vraiment bon de manger par terre ?

Les beaux jours sont de retour ! Pour profiter de cette météo radieuse, vous avez peut-être déjà inauguré le premier pique-nique de l’année et étrenné vos paniers en osier. Si vous ne possédez pas de chaise de camping et que toutes les tables en plein air sont prises d’assaut, vous n’avez pas trente-six solutions. Vous devez vous asseoir en tailleur sur un drap ou une vieille nappe recyclée. C’est ce qui fait le charme de ce repas à ciel ouvert. Mais manger par terre, dans une position du lotus parfois avachie ou recroquevillée, est-ce vraiment bon pour la digestion ? En tout cas, ce ne sont pas nos voisins japonais qui diront le contraire…  

Manger par terre, une pratique qui a des avantages insoupçonnés

Dès qu’il y a un petit rayon de soleil, tout le monde se rue dans les parcs pour manger hors des murs de son foyer. En général, pendant les pique-niques il y a deux teams : celle qui a tout l’attirail nécessaire pour se croire comme à la maison et celle qui vient avec un simple bout de tissu en guise de repose-fesse. Il faut bien l’avouer, pour ne pas vous encombrer, vous venez avec le strict minimum sous le bras. Vous vous retrouvez à déguster votre club sandwich à même le sol et à mettre votre souplesse à l’épreuve. Manger par terre n’est pas toujours très confortable, certes, mais ça va avec le côté « rustique » du pique-nique.

D’ailleurs, dans plusieurs pays d’Asie, cette posture fait figure de norme. Au Japon, par exemple, vous pouvez chercher partout, vous ne trouverez aucune chaise à l’horizon. Les familles nippones ont d’abord renoncé à ce siège pour gagner de la place dans leur logement exigu. Puis elles ont découvert tous les bienfaits de manger par terre et ne sont plus jamais revenues en arrière. Même si pour les Occidentaux, cette position n’est pas vraiment des plus harmonieuses, elle reprend les codes du yoga. Surnommée Sukhasana, cette pose permettrait d’augmenter le flux sanguin de l’estomac et donc de mieux digérer. En plus, lorsque vous faites des aller-retour vers votre lunchbox ou votre paquet de chips, vous travaillez vos abdos l’air de rien, ce qui facilite le transit.

Au-delà de vous éviter certains soucis gastriques, manger par terre vous rend aussi plus flexible. Grâce à cette simple petite contorsion, votre corps gagne en élasticité et vos articulations deviennent plus souples. À contrario, en étant assis.e sur une chaise, vos genoux et vos hanches restent statiques et rigides, ce qui favorise les douleurs. Manger par terre est également propice à la sérénité. Au lieu d’avaler tout ce qui vous passe sous la main, vous envisagez ce repas comme un moment de communion avec la nourriture. Vous pratiquez une alimentation consciente et appréciez encore plus votre salade tomate-mozza.

Pour manger par terre convenablement, voici la posture à adopter

Manger par terre présente des atouts santé indéniables, à condition que la position ne soit pas totalement aléatoire. Si vous avez le dos courbé comme le bossu de Notre-Dame, les jambes écrabouillées sous vos fesses et le ventre totalement replié sur lui-même, alors là vous risquez de regretter d’avoir dit oui à ce pique-nique. Pour vous sentir à l’aise sans dossier, vous optez parfois pour de mauvaises postures. Vous vous laissez tomber et vous adoptez l’allure « chewing gum ». Mais votre estomac, lui, n’apprécie guère cette compression et n’hésitera pas à vous le faire savoir. Si vous êtes avachi.e vers l’avant, votre organe digestif ne pourra pas faire son travail correctement. Ne soyez donc pas étonné.e d’avoir des gazs, des ballonnements ou des relents de votre casse-croûte.

Manger par terre, ça ne s’improvise pas, ça s’apprend. Si vous avez une bonne détente, vous pouvez copier la posture des populations d’Asie et vous asseoir sur vos pieds, avec les genoux pliés. Sinon, embarquez un coussin dans votre cabas et servez-vous-en pour surélever votre bassin. Non, ce n’est pas un accessoire de séniors et vous serez bien content.e de l’avoir pendant que vos ami.e.s gesticuleront dans tous les sens. Autre ajustement impératif : gardez le dos bien droit (imaginez une pile de livres sur votre tête, ça ira mieux).

En revanche, manger sur une table basse n’est pas conseillé

Manger par terre est un peu l’attraction des pique-niques, mais vous pouvez aussi reproduire le geste dans vos pénates, surtout si les m2 vous manquent. Il vous arrive peut-être d’improviser des soirées pizza ou un dîner romantique cocooning sur votre table basse. Si vous avez un logement étroit qui n’a pas la capacité d’accueillir une table et des chaises, votre table basse est certainement votre seul coin repas.

Enfoncé.e dans votre canapé, vous êtes obligé.e de vous pencher pour atteindre votre assiette. Votre sofa a tendance à vous engloutir et à vous encourager à vous avachir. Alors, asseyez-vous plutôt à hauteur de votre table basse, juste devant si vous n’avez pas d’autres choix que de manger là. Encore un conseil : éteignez votre télévision quand vous empoignez les fourchettes. Les écrans brouillent la sensation de satiété.

Nul besoin de ramener la table d’appoint et les poufs gonflables pour profiter des pique-niques estivaux. Manger par terre est une excellente opportunité pour faire de l’exercice l’air de rien et améliorer son transit. 

Émilie Laurent
Émilie Laurent
Dompteuse de mots, je jongle avec les figures de style et j’apprivoise l’art des punchlines féministes au quotidien. Au détour de mes articles, ma plume un brin romanesque vous réserve des surprises de haut vol. Je me complais à démêler des sujets de fond, à la manière d’une Sherlock des temps modernes. Minorité de genre, égalité des sexes, diversité corporelle… Journaliste funambule, je saute la tête la première vers des thèmes qui enflamment les débats. Boulimique du travail, mon clavier est souvent mis à rude épreuve.
Vous aimerez aussi

Ne laissez pas les problèmes dentaires ruiner vos vacances, suivez ces conseils

Au vu de la météo maussade, les vacances semblent encore loin, et pourtant elles approchent sérieusement. Vous avez...

L’importance du brossage des dents pour les enfants

Le brossage des dents est une habitude essentielle à inculquer dès le plus jeune âge. Non seulement il...

Cultivez la sérénité : les activités apaisantes pour se reconnecter à soi

Dans le tourbillon effréné de la vie, trouver des moments pour se détendre et se recentrer est devenu...

Pourquoi compartimenter ses émotions peut être toxique et comment s’en libérer

Les émotions emprisonnées sont comme des volcans endormis : apprenez à les libérer avant l'éruption.  Les méfaits de la...

5 conseils pour prendre une pause vraiment réparatrice au bureau

Dans une ère où la performance prime sur l’humain, les pauses sont plus expéditives que réparatrices au bureau....

Les bienfaits insoupçonnés de se masser les seins

Saviez-vous que se masser les seins peut apporter une multitude de bienfaits ? Eh oui, le massage des...