Chagrin d’amitié : 7 conseils pour s’en remettre

Tout comme l’amour, l’amitié se nourrit. Sauf que parfois, la vie met des épreuves sur notre chemin qui font que nous nous perdons de vue petit à petit, ou brusquement. Parce qu’elle sait à quel point un chagrin d’amitié peut-être aussi difficile à supporter qu’une rupture amoureuse, la rédaction vous prodigue ses 7 conseils. Le but ? Surmonter tout cela et peut-être, à terme, pardonner à l’autre pour renouer cette amitié si chère à notre coeur.

1 – Accepter la douleur

Perdre un.e ami.e, c’est perdre une partie de soi. Et il a été prouvé que c’est aussi difficile qu’une rupture amoureuse. Surtout lorsqu’on s’était juré.e loyauté et fidélité pour la vie. Que cette amitié soit de longue date ou plutôt récente, la douleur est la même. Et pour la surmonter, vous devez l’accepter et la laisser vous envahir.

Il ne s’agit pas de la contrôler, mais plutôt de la comprendre pour guérir et aller de l’avant. Oui, vous avez le droit de pleurer puis de rire aux éclats. Ne rejetez pas les émotions qui vous accablent après votre rupture amicale.

2 – Arrêter de culpabiliser

Il n’est pas bon de se demander sans cesse « pourquoi ? », « comment ? ». En règle générale, on connaît les raisons d’un chagrin d’amitié. Cela peut-être du à une dispute, à un événement spécifique… Mais lorsque la rupture est violente, il y a toujours une raison. Que vous vous sentiez victime, bourreau ou les deux, dites-vous que rien ne sert de ressasser sans arrêt si vous voulez vous en sortir et passer à autre chose.

3 – Expliquer ce que vous ressentez

Il est important que vous soyez entouré.e durant cette période difficile. N’hésitez pas à parler de ce que vous ressentez à vos proches ou bien à un.e psychologue. Et si vous avez la sensation de n’avoir pas tout dit à l’ami.e que vous venez de perdre, prenez un papier et un stylo et écrivez-lui une lettre.

À vous de voir si vous l’enverrez ou non. L’important dans cet exercice est de sortir vos émotions. Que ce soit par le biais oral ou par le biais écrit. Ne gardez pas émotions et sentiments en vous, cela n’aura qu’un impact négatif sur votre santé mentale et physique.

4 – Accepter de passer par les 7 étapes du deuil

Bien sûr, la personne n’est pas décédée. Les sentiments seront donc un peu différents. Mais lorsqu’on perd une personne, on passe par 7 étapes : le choc, le déni, la colère, la tristesse, la résignation, l’acceptation et la reconstruction. Il n’y a pas de règles. Chacun.e va à son rythme.

Vous pouvez « rester coincé.e » dans une étape durant plusieurs semaines ou mois. D’autres passeront plus vite. Quoi qu’il en soit, écoutez-vous et laissez vos émotions s’exprimer. Aucune n’est « anormale », ne vous jugez pas.

5 – Tirer les leçons de ce chagrin d’amitié

Si vous avez vécu une rupture amicale, c’est qu’il y a une ou plusieurs raisons. Cette étape ne peut pas se faire au début du processus. Car le coeur et la tête ont besoin de temps pour se remettre. Mais lorsque le temps aura fait son oeuvre, vous vous sentirez prêt.e à tirer des leçons objectives de ce qu’il vient de vous arriver. Le but ? Ne plus reproduire le même schéma avec nos amitiés actuelles ou les personnes que nous rencontrerons et qui deviendront nos ami.e.s.

6 – Accepter de laisser partir la personne

Si vous n’arrivez pas à trouver d’issue pour vous rabibocher, ou n’en ressentez pas l’envie, c’est que votre amitié n’a plus lieu d’être. Cela est d’autant plus difficile à accepter lorsqu’on est ami.e de longue date. Mais c’est ainsi. Vous prenez chacun.e un chemin différent et vous devrez désormais avancer l’un.e sans l’autre.

N’ayez crainte, car le destin réserve toujours de bonnes surprises à ceux.celles qui se battent pour avancer. Si vous avez perdu votre moitié amicale, de nouvelles rencontres vous remettront du baume au coeur.

7 – Apprendre à pardonner

Ici, il ne s’agit pas forcément de pardonner à la personne et de recommencer une amitié. Si cela est possible et que cela vous convient à tou.te.s deux, n’hésitez pas. En revanche, certaines situations sont inextricables et on ne se voit pas reprendre là où on avait arrêté.

Il est d’autant plus intéressant d’apprendre à pardonner. Car, même si vous ne revoyez plus jamais cette personne et continuez à lui en vouloir, vous n’avancerez pas. Même si elle n’est jamais au courant de cet état de fait, pardonnez-lui. Pas pour elle, mais uniquement pour vous. Vous vous sentirez réellement libéré.e d’un poids.

On évoque également l’anxiété de séparation post Covid et comment la gérer. On vous parle aussi de la dépression saisonnière : ou quand l’été angoisse. Et enfin, on vous présente notre focus sur l’épuisement émotionnel et les symptômes qui doivent vous alerter. 

Amandine Cadilhon
Amandine Cadilhon
Journaliste mode, mes articles, mettent en lumière les diverses tendances et styles qui façonnent l'univers de la mode féminine. Mon objectif est de proposer un contenu diversifié et accessible à toutes et tous, en soulignant l'importance de l'expression personnelle et de l'empowerment à travers la mode.
Vous aimerez aussi

Voici l’heure à laquelle vous devriez vous coucher pour être au top de votre forme

Le secret d'une journée énergique réside souvent dans une nuit de sommeil réparatrice. Mais saviez-vous que l'heure à...

Plongez dans le Janzu : une expérience de connexion à soi dans l’eau !

Laissez-vous porter par les ondes apaisantes du Janzu et redécouvrez l'harmonie intérieure. Une immersion thérapeutique qui éveille les...

Découvrez comment le cheval peut améliorer votre bien-être

Les chevaux peuvent offrir bien plus que leur seule beauté. Ils ont un pouvoir presque magique lorsqu'il s'agit...

Libérez-vous des regrets : 3 vérités qui vont changer votre perspective

Envahi.e par les regrets qui semblent peser sur vos épaules ? Explorez trois vérités simples, mais puissantes, qui...

Cystite : 6 remèdes de grand-mère pour un soulagement efficace

La cystite est une infection urinaire courante, caractérisée par une inflammation de la vessie, souvent causée par des...

Dominez la misophonie : 4 stratégies pour retrouver le calme intérieur

Submergé par le bruit de la mastication ou le cliquetis d'un stylo ? Découvrez comment la misophonie peut...