5 conseils pour prendre une pause vraiment réparatrice au bureau

Dans une ère où la performance prime sur l’humain, les pauses sont plus expéditives que réparatrices au bureau. Aujourd’hui, déserter son poste de travail plus de deux minutes est considéré comme un signe de passivité. Selon cette optique du « toujours plus » et du rendement « coûte que coûte », il faudrait presque porter des couches-culottes pour économiser le temps perdu sur le trône. Un contresens à l’heure où le monde professionnel tente de s’emparer du bien-être. Cet entracte reposant ne devrait pas faire de vous un.e paresseux.se en costume, mais vous hisser en gardien.ne de votre santé mentale. Voici donc 5 conseils pour prendre une pause réparatrice au bureau et s’apaiser dans cette constante précipitation.  

Planifiez vos pauses

Le fait de ritualiser ses pauses peut paraître assez anodin, mais en réalité cela permet de mieux décrocher. Inscrivez vos moments de relâchement noir sur blanc ou laissez-vous des alertes sur votre téléphone pour bien les mettre en pratique et éviter de vous faire avoir par votre surcharge de travail. Sans ces « rappels », vous aurez tendance à repousser ces instants ressourçant pour vous avancer au maximum dans vos tâches et donc de réduire drastiquement leur chance d’exister. À l’inverse, en les notant dans votre emploi du temps, vous leur donnez un aspect plus « concret ».

Sachez d’ailleurs qu’en France, un.e employé.e est en droit de prendre 20 minutes de pause consécutive pour six heures de travail effectif. Prendre une pause réparatrice au bureau ne veut pas dire se laisser pousser un poil dans la main, c’est une obligation juridique. Si votre supérieur.e vous incite à les bâcler, voire à les sacrifier, rappelez-lui que les Prud’hommes se feraient une joie de traiter le dossier.

Déconnectez-vous de ce qui vous ramène au travail

Faire une pause réparatrice au bureau, c’est savoir mettre en veilleuse tout ce qui vous relie à votre environnement professionnel. Pas question donc de faire un tour dans votre boîte mail ou de céder au premier appel de votre collègue en détresse. Mettez votre téléphone en mode avion et privilégiez des activités « sans écran ». Vous pouvez par exemple vous retirer dans le parc le plus proche et lire votre revue favorite ou votre livre du moment. Sinon, pourquoi ne pas tester les bienfaits de la balade contemplative ?

Apprenez à admirer les choses simples qui vous entourent avec un regard plein d’insouciance. Levez la tête, observez la nature, émerveillez-vous d’un rien, comme le ferait un.e enfant. Puisque votre téléphone est à la fois votre instrument de travail et votre seul moyen de communication, il peut vite parasiter vos rares moments de répit. Essayez donc de vous en défaire une dizaine de minutes. Et au pire, si votre boss tient vraiment à vous parler, il n’a qu’à vous le faire savoir par pigeon voyageur (ça le.a découragera sûrement).

Sortez à l’extérieur

Difficile d’envisager sa pause réparatrice dans un milieu où même le son de sa propre voix est impossible à discerner. En plus d’être infesté de bruits désagréables, le monde professionnel transpire la pression à des kilomètres. Mieux vaut donc vous éclipser loin de ce vacarme ambiant pour aspirer à la détente. Sinon, au lieu d’avoir l’esprit reposé, vous risquez de vous retrouver avec la tête comme une pastèque. Pour que cette pause réparatrice au bureau soit vraiment fructueuse, autorisez-vous une promenade « éclair ».

En plus de combattre la sédentarité, cette activité physique à la portée de toutes les gambettes améliore considérablement votre humeur. Vous revenez au travail avec plus d’enthousiasme et de vigueur. Pour cause, le simple fait de changer de décor peut revitaliser le mental. Alors plutôt que de rester figé.e devant la machine à café, parcourez les alentours et profitez d’un paysage à ciel ouvert.

Pratiquez la méditation

Là encore, pas évident de se projeter dans une activité aussi peu compatible avec l’agitation constante du boulot. Mais, méditation ne veut pas forcément dire faire le lotus sur son tapis de gym en plein milieu de la forêt. Vous pouvez très bien ouvrir vos chakras et travailler votre souffle depuis votre chaise de bureau (sauf si elle est plus proche du jeu à bascule qu’autre chose).

Pour vous adonner à cette pause spirituelle en toute tranquillité, laissez-vous porter par des podcasts éclaireurs. « 21 jours pour méditer », « Méditation Journey » ou encore « l’Instant méditation », toutes ces créations audio vous guident sur le chemin de la plénitude. Elles vous apprendront à recentrer votre respiration et à mieux écouter votre for intérieur. Pour accompagner cette pause réparatrice au bureau, pourquoi ne pas y incorporer des exercices de yoga ? Certaines postures discrètes sont largement réalisables depuis votre poste de travail.

Écoutez votre musique préférée

Si la musique sert parfois à booster la concentration et à s’isoler du tapage de l’open space, elle est aussi capable de vous glisser dans votre bulle. C’est toujours compliqué de retrouver des repères réconfortants au travail, ce qui retient le total lâcher-prise. Les musiques qui vous sont familières ou qui vous rappellent des moments doux sont pourtant douées pour reproduire cette sensation du « comme à la maison ». Elle aide également à réduire le niveau de stress en favorisant la libération d’endorphines, les fameuses hormones du bien-être.

Que vous soyez plus « Run the World » de Beyoncé, variété française ou « Over the Rainbow », toutes vos « musiques doudous » vous octroient un véritable instant suspendu. Contrairement à la lecture, qui encourage à l’effort, la musique soulage la fatigue mentale et propage ses bonnes ondes au-delà des oreilles. Pour une pause réparatrice au bureau, troquez donc vos boules Quies contre vos écouteurs.

En suivant ces cinq conseils, vous pouvez transformer vos pauses en moments précieux pour vous ressourcer et revenir au travail avec une motivation renouvelée.

Émilie Laurent
Émilie Laurent
Dompteuse de mots, je jongle avec les figures de style et j’apprivoise l’art des punchlines féministes au quotidien. Au détour de mes articles, ma plume un brin romanesque vous réserve des surprises de haut vol. Je me complais à démêler des sujets de fond, à la manière d’une Sherlock des temps modernes. Minorité de genre, égalité des sexes, diversité corporelle… Journaliste funambule, je saute la tête la première vers des thèmes qui enflamment les débats. Boulimique du travail, mon clavier est souvent mis à rude épreuve.
Vous aimerez aussi

Réduire son stress avec ces super-aliments : notre top 10

Le stress c'est ce compagnon indésirable qui s'invite souvent dans nos vies bien chargées. Entre le travail, parfois...

Bien-être : combien de jours sont nécessaires pour des vacances relaxantes ?

Loin de la routine, nous aspirons tous à ce que les vacances perdurent indéfiniment. Mais, quelle est la...

Harmonie et vitalité : découvrez la fréquence musical qui énergise et apaise instantanément

Au croisement de la science et de la sérénité, une fréquence musicale se révèle être la clé de...

Stop à la diet culture : 10 bonnes raisons de ne jamais entamer de régime

Chaque été, c'est la même rengaine : les régimes prolifèrent comme les mauvaises herbes dans un jardin mal...

Adoptez cette méthode inédite pour des journées plus calmes et épanouies

Dans notre monde moderne, où les notifications de nos téléphones bourdonnent sans relâche et où les échéances de...

Législatives 2024 : souffrez-vous d’anxiété électorale ?

Les citoyen.ne.s français.es sont appelé.e.s aux urnes le dimanche 7 juillet prochain pour un vote décisif. Depuis que...