La céramique féministe : l’art de faire passer le message en poterie

Lassés de voir les représentations irréalistes du corps féminin dans les médias, des artistes ont eu l’idée géniale d’utiliser leur art pour redonner de la visibilité à la diversité. Longtemps considérée comme kitsch, la poterie sert désormais de support à la représentation de tous les corps. La céramique féministe s’expose ainsi sur les réseaux sociaux où elle fait des émules. Petit tour d’horizon.

Redonner de la visibilité à la diversité des corps

Si les publicités se font de plus en plus inclusives, les médias n’en ont pas encore fini avec cette manie du Photoshop. Qu’importe que les femmes mises en avant dans les spots publicitaires ou les magazines soient minces ou rondes, elles ont quoiqu’il arrive des seins bien fermes et bien ronds, une silhouette en forme de sablier, la peau lisse et un sourire éclatant. On est donc bien loin de l’ode à la diversité à laquelle on aspirait.

Afin de combattre ces images irréalistes du corps féminin, les artistes ont donc décidé de se servir de leur art pour en offrir une représentation plus diverse. La poterie est ainsi devenue un support d’expression de messages féministes totalement inattendu.

Sonia Rose, Anne-Fleur Kan, Dots Pots, transforment ainsi des objets du quotidien, vases, tasses, bols, en œuvres d’art militantes à afficher fièrement chez soi. La céramique féministe nous rappelle alors que tous les corps sont « valables ». Petite ou grosse poitrine, seins qui tombent ou asymétriques, poitrine ayant subi une mastectomie, ventre rond ou bien plat, tous les corps sont à l’honneur. Et ça, ça fait un bien fou au moral !

N’en oublions pas pour autant leur objectif premier : celui de décorer. Et là encore, les poteries font leur petit effet. Invitez des ami.e.s à prendre un café. Servez la boisson dans une poterie à l’effigie du corps féminin. Leur réaction risque d’être surprenante…

Lutter contre la censure des réseaux sociaux

Si de nombreuses poteries affichées sur les réseaux sociaux mettent en avant des poitrines féminines, cela n’a rien d’un hasard. Instagram et Facebook ont ainsi une sainte horreur des tétons féminins qu’ils censurent à tout va.

Ce double standard – les hommes ayant le droit de poser torse nu sur les réseaux sociaux – agace au plus haut point. Les artistes ont donc trouvé une façon détournée de lutter contre cette censure. La céramique féministe rappelle ainsi que la poitrine des femmes n’a pas à être cachée.

Cela nous ramène d’ailleurs au mouvement #FreeTheNipple qui revendiquait le droit des femmes à afficher leur poitrine et/ou à ne pas porter de soutien-gorge. Les poteries poursuivent donc ce combat de libération du téton féminin. Un art militant qui nous emballe et que l’on peut bien évidemment soutenir en achetant.

Et vous, que pensez-vous de la céramique féministe ? Aimeriez-vous posséder l’un de ces objets de décoration ? Donnez-nous votre avis sur le forum.

Carole Guidon
Carole Guidon
Les rondeurs ne sont pas synonymes de laideur. Le corps gros n'est pas forcément un fardeau. Moi-même, je suis une jeune fille ronde et épanouie qui s'assume. J'aime la vie et les plaisirs simples. Et j'ai à cœur de militer au quotidien contre la grossophobie qui gangrène notre société. Derrière chaque corps se cache une histoire, heureuse ou douloureuse, mais toujours unique, qu'on gagnerait à accueillir avec respect et humilité.
Vous aimerez aussi

L’amitié entre filles est bien plus puissante que vous ne pouvez l’imaginer : découvrez pourquoi !

L'amitié entre filles est une force souvent sous-estimée, pourtant elle joue un rôle crucial dans la vie de...

La cagole marseillaise est plus féministe que vous le croyez, voici pourquoi

La cagole marseillaise fait partie du décor de la Cité Phocéenne. Impossible de la rater, elle fait tout...

6 idées reçues entendues sur le féminisme à déconstruire

Depuis le mouvement de libération des femmes au XXe siècle, le féminisme a progressivement gagné en visibilité dans...

7 petits gestes féministes qui ont du poids et du sens

Être féministe, ce n’est pas seulement descendre dans la rue à scander des slogans, ni passer la quasi-totalité...

Néo-féministes : amies ou ennemies de la cause des femmes ?

Il n'y a pas un seul type de féminisme, mais bien plusieurs. Certains courants sont rationnels et pondérés...

Ce que vous ignorez sur le mythe de la « femme hystérique »

Dans le vaste panorama de l'histoire de la médecine, il existe un concept longtemps enraciné dans les mentalités...