Je me sens inférieure et moche, que faire ?

Vous vous sentez inférieure et moche ? Il est grand temps de changer cela ! Comment en êtes-vous arrivée là ? Comment aller mieux ? On vous aide aujourd’hui à retrouver sourire et confiance en vous.

Cessez de vous comparer aux autres

Vous vous sentez inférieure et moche ? Mais la question est, par rapport à qui ? Si vous souffrez d’un manque d’estime personnelle, peut-être est-ce parce que vous avez l’impression de ne pas être à la hauteur par rapport aux autres femmes, dans un ou dans plusieurs domaines.

Le problème, c’est que si vous continuez à vous comparer aux autres vous ne serez jamais pleinement heureuse. Il y a toujours mieux que nous. Plus jolie, plus intelligente, plus drôle que nous ou plus cruel… tout ça à la fois. Mais ça vous le savez déjà.

https://www.instagram.com/p/BLHhXsxgpur/

L’important n’est pas de savoir ce qu’on a de moins ou de plus que les autres mais ce qu’on a tout court. Plutôt que de tourner votre regard vers les autres, tournez votre attention vers vous-même. Qui êtes-vous ? Quelles sont vos qualités, vos défauts et surtout, pourquoi ne vous trouvez-vous que, ou presque que des défauts ? C’est un bon point de départ pour changer l’image que vous avez de vous.

Coupez les ponts avec votre entourage toxique

L’image que l’on a de soi passe aussi par l’image que nous renvoient les autres de nous-même. Si vous vous sentez inférieure et moche, votre entourage n’y est peut-être pas étranger. Dans une relation amoureuse par exemple, il peut arriver que le conjoint reproche à sa partenaire de ne pas être assez bien, pas assez mince, pas assez bien habillée etc. Il peut même pousser le vice jusqu’à montrer des images de femmes qu’il admire comme un exemple que sa partenaire devrait suivre pour mériter son amour.

Les parents eux aussi dont l’amour et la reconnaissance sont si importants pour notre estime personnelle peuvent être à l’origine de ce sentiment d’infériorité. En nous comparant par exemple à nos frères et sœurs qui ont mieux réussi, qui sont plus beaux, plus minces que nous, ou aux enfants de leurs amis et en nous reprochant de ne pas être comme eux, ils nous renvoient une image misérable de nous-même.

Méfiez-vous également des faux amis qui ne ratent pas une occasion de vous rabaisser, qui vous jalousent lorsque la vie vous sourit, se sentent mieux en vous voyant malheureuse et qui ont une piètre opinion de vous.

View this post on Instagram

Just stop

A post shared by JuliaBusatoPhotography (@juliabusatophotography) on

La solution dans ces cas-là, s’affirmer ou fuir cet entourage toxique. S’affirmer c’est dire NON. C’est refuser de se laisser marcher sur les pieds, de se laisser traiter comme une moins que rien. Pour cela, on explique calmement à ces personnes que leur comportement est destructeur et inapproprié, mais cela ne peut fonctionner que si vous êtes consciente de votre valeur. Parfois malheureusement cela ne suffit pas et mieux vaut couper les ponts avec cet entourage toxique.

Un partenaire qui vous reproche de ne pas être Adriana Lima ne vous aime pas et ne vous mérite pas. Avec la famille, cela peut être plus compliqué tant il y a de personnes impliquées. Si couper totalement les ponts n’est ni souhaité de votre côté ni envisageable, alors prenez au moins vos distances afin de ne pas baigner quotidiennement dans cette atmosphère malveillante.

Redécouvrez-vous

Vous avez enfin cessé de vous comparer aux autres et avez coupé les ponts avec ces personnes qui ne vous veulent pas du bien ? Il est l’heure désormais de vous redécouvrir et de changer l’image que vous avez de vous.

Essayez de laisser de côté ces petites voix qui vous disent que vous ne valez rien et pensez à la personne que vous êtes, objectivement. Vous avez forcément des défauts, oui, mais aussi des qualités.

Il y a bien une chose que vous aimez chez vous physiquement et même si ce n’est pas le cas, quelle importance ! Ce n’est pas cela qui fait de vous une personne qui a de la valeur ou non. Pensez à tout ce que vous êtes, une personne drôle, gentille, cultivée, talentueuse, généreuse peut-être ? Notez tout cela sur un papier et chaque fois que vous douterez de vous, relisez-le. Faites la paix avec vos défauts, nous ne sommes que des êtres humains et nous en avons tous. L’un des pires est peut-être d’ailleurs celui d’être trop exigeant avec nous…

Carole Guidon
Carole Guidon
Les rondeurs ne sont pas synonymes de laideur. Le corps gros n'est pas forcément un fardeau. Moi-même, je suis une jeune fille ronde et épanouie qui s'assume. J'aime la vie et les plaisirs simples. Et j'ai à cœur de militer au quotidien contre la grossophobie qui gangrène notre société. Derrière chaque corps se cache une histoire, heureuse ou douloureuse, mais toujours unique, qu'on gagnerait à accueillir avec respect et humilité.
5 Commentaires
Vous aimerez aussi

Levez vos barrières mentales avec ces astuces de psy

La vie est une aventure remplie de hauts et de bas, de défis à relever et de rêves...

Échoïsme : quand vouloir faire plaisir devient nocif

Êtes-vous trop gentil.le ? Découvrez l'échoïsme, cette tendance altruiste excessive qui pourrait bien empoisonner votre quotidien. Ce trait...

Entre nostalgie et quête de soi : les bienfaits de relire son journal intime d’ado

Imaginez un instant : vous êtes chez vous et vous tombez sur une vieille boîte cachée au fond...

J’ai honte de ma classe sociale : comment la dépasser pour être à l’aise en société ?

"J’ai honte de ma classe sociale". Une phrase que beaucoup de personnes n’osent pas prononcer à voix haute,...

Langage et PNL : 5 clés pour révolutionner votre manière de communiquer

Transformez vos mots en outils de pouvoir : découvrez les secrets de la PNL pour réinventer votre communication...

Développez votre confiance : 9 conseils pour s’affirmer sans tomber dans la prétention

La confiance en soi, c’est comme une plante. Elle doit être nourrie, arrosée, et exposée au soleil pour...