Petits bobos d’été : les remèdes naturels qui apaisent et guérissent

Même si la saison estivale est riche en aventures, il y a certaines parties dont on aimerait bien se passer. Piqûres d’insectes, brûlures, coups de chaud, morsures, coupures… les vacances peuvent vite tourner au cauchemar à cause des petits bobos d’été. Voici donc quelques remèdes naturels qui apaisent et guérissent.

L’huile essentielle de ciste après une coupure

Une petite coupure ne peut guérir que si la plaie est bien nettoyée. On se débarrasse donc des corps étrangers : morceaux de coquillages, verre, sable… On dépose une à deux goutte(s) d’huile essentielle de ciste sur la coupure, jusqu’à la fin du saignement. Puis on pose un pansement étanche sur le bobo, à changer chaque jour en surveillant l’évolution.

L’huile essentielle de ciste est en effet un précieux allié pour favoriser la cicatrisation après une coupure. Dotée de puissantes propriétés hémostatiques et régénératrices, elle aide à arrêter le saignement et à accélérer le processus de guérison cutanée.

À noter : il est judicieux de consulter un.e professionnel.le de santé avant d’utiliser l’huile essentielle de ciste, notamment si vous êtes enceinte ou si vous souffrez de problèmes de santé particuliers.

L’huile essentielle de lavande sur les piqûres de moustiques

L’huile essentielle de lavande est un remède naturel efficace pour apaiser les piqûres de moustiques et soulager les démangeaisons. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques, elle calme rapidement les réactions cutanées provoquées par les piqûres.

Vous pouvez mettre une à deux goutte(s) pure(s) sur le bouton, à diluer avec de l’huile végétale pour les enfants. On peut aussi appliquer un antiseptique suivi d’une pommade calmante pour réduire les démangeaisons. En prévention, le mieux reste donc encore la bonne vieille moustiquaire dans la chambre.

À noter : certaines personnes peuvent être sensibles aux huiles essentielles, il est donc recommandé de faire un test cutané au préalable.

L’aloe vera lors d’un coup de soleil

Dans la famille des petits bobos d’été que l’on peut apaiser et guérir avec des remèdes naturels, nous demandons les brûlures (superficielles) ! Eh oui, l’été un coup de soleil est vite arrivé. L’aloe vera est un trésor de la nature ! Cette plante connue pour ses propriétés cicatrisantes soulage les brûlures.

On l’applique simplement sur le coup de soleil et on répète l’opération dans la journée si nécessaire. Mais sans vous exposer ! Vous pourrez instantanément ressentir une sensation de fraîcheur et de soulagement. L’aloe vera aide aussi à maintenir l’hydratation de la peau, prévenant ainsi le dessèchement et la desquamation.

Crème à l'aloe vera
Jcomp/Freepik

L’eau salée chaude après une piqûre de méduse

On laisse tomber le pipi et on opte simplement pour de l’eau froide avec du vinaigre afin de neutraliser l’effet du venin. On peut aussi utiliser l’eau salée de la mer, de préférence chaude. Elle est souvent recommandée comme remède naturel efficace après une piqûre de méduse.

En appliquant de l’eau salée chaude sur la zone touchée, on parvient à soulager les symptômes en apaisant la douleur et en réduisant l’inflammation. Attention à ne pas frotter par contre, car le venin va « éclater », ce qui va accentuer la douleur. On applique ensuite une crème apaisante pendant deux ou trois jours sur la piqûre.

L’eau tiède en cas de brûlure

Un peu trop près du barbecue et voilà qu’on s’est brûlé.e… Lorsque vous êtes confronté.e à une brûlure légère, l’eau tiède est l’un des premiers gestes à adopter pour apporter un soulagement rapide. En maintenant la brûlure sous un léger filet d’eau tiède pendant quelques minutes, vous permettez en effet de refroidir la zone touchée et d’atténuer la douleur.

On applique la règle des trois « 15 » : on trempe dans de l’eau à 15°, pendant 15 minutes, et on appelle le 15 (selon la gravité). On n’applique pas de gras qui risquerait de cuire la chair ni de glaçon qui va brûler davantage. Si la brûlure se situe à l’intérieur de la main, on pose des compresses de sérum physiologique pour éviter que la peau ne colle. Surtout, on ne perce pas les cloques, même toutes petites, car elles facilitent la cicatrisation des bobos.

La pince à épiler en cas d’écharde

Autres petits bobos d’été que l’on peut apaiser et guérir avec des remèdes naturels : les échardes (ça arrive plus souvent qu’on ne le pense). La pince à épiler est alors un outil précieux, car elle permet d’extraire facilement le corps étranger de la peau. Si l’écharde est accessible, on l’enlève donc avec une pince à épiler. Désinfectez d’abord la zone touchée avec de l’alcool ou de l’eau savonneuse pour prévenir toute infection. Ensuite, stérilisez la pince à épiler en la plongeant dans de l’alcool ou en la passant sous une flamme.

Si l’écharde est déjà cassée, on fait tremper la zone dans une solution Dakin plusieurs fois par jour. Si elle est profondément enfoncée ou si vous avez des difficultés à l’enlever, il est préférable de consulter un.e professionnel.le de santé pour éviter toute complication.

L’eau en cas d’insolation

Si on a un peu trop pris le soleil, on essaye alors d’avoir le moins de vêtements sur soi pour réguler la température du corps. On aère bien la pièce et surtout on boit beaucoup d’eau. C’est un élément essentiel pour aider à rétablir l’équilibre hydrique du corps et prévenir la déshydratation.

Pour plus de bienfaits, on pose quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée sur le front et les tempes, afin de réduire les maux de tête qui surviennent alors généralement. Si les symptômes persistent ou s’aggravent, il est important de consulter.

Freepik

Un tire-tique en cas de morsure

Le tire-tique est un outil indispensable à avoir en cas de morsure de tique. Lorsqu’une tique se fixe sur la peau, il est en effet important de l’enlever correctement pour éviter toute infection ou transmission de maladie. On évite donc la pince à épiler qui va faire vomir la tique dans la plaie, diffusant alors son venin toxique.

Un tire-tique en pharmacie va permettre de tourner la tique pour sortir l’hameçon qu’elle plante dans la peau. Dans les jours suivants, on surveille bien le bobo. On consulte un.e professionnel.le de santé si des symptômes tels qu’une rougeur persistante, des démangeaisons ou des fièvres apparaissent.

La pompe à venin en cas de piqûre de guêpe ou d’abeille

La pompe à venin est un outil utile à avoir en cas de piqûre de guêpe ou d’abeille. Lorsqu’on se fait piquer par l’un de ces insectes, il est en effet important de retirer le venin rapidement pour limiter la réaction allergique et la douleur. La pompe à venin permet alors d’aspirer le venin de la piqûre, aidant ainsi à réduire l’inflammation et à soulager les symptômes.

On essaye d’abord d’ôter le dard sans appuyer dessus, car cela va vider la poche à venin. Avec un couteau à beurre, on racle la peau pour détacher le dard. On se munit ensuite d’une pompe à venin pour réduire la quantité déjà présente. Après, on désinfecte la plaie avec une solution antiseptique. Puis, on applique une crème apaisante sur le bobo.

À noter : si vous présentez de la fièvre ou des maux de tête, appelez le SAMU.

Le bicarbonate de soude pour les mycoses

Enfin, le bain au bicarbonate de soude est très efficace contre les mycoses. Grâce à ses propriétés antifongiques, il aide à lutter contre la prolifération des champignons responsables des infections.

Il faut diluer 4 c. à soupe de bicarbonate dans 1L d’eau tiède. Pendant 15 minutes on y laisse ses pieds (ou ses mains). Puis on les sèche bien et on les laisse à l’air libre autant que possible. On peut aussi mélanger une petite quantité de bicarbonate de soude avec de l’eau afin de former une pâte épaisse. Puis, l’appliquer directement sur la zone infectée et laisser agir pendant quelques minutes avant de rincer à l’eau tiède.

Moralité, les petits bobos d’été peuvent être facilement apaisés et guéris grâce aux remèdes naturels qui regorgent de bienfaits. Cependant, il est important de garder à l’esprit que ces remèdes ne remplacent pas les conseils d’un.e professionnel.le de santé en cas de symptômes persistants ou graves.

Léa Dechambre
Léa Dechambre
Que vous cherchiez des conseils pour les cheveux, la peau, les relations, ou simplement pour naviguer dans les défis du quotidien, mes articles visent à vous accompagner avec des informations pertinentes et des solutions concrètes.
Vous aimerez aussi

La saison des pique-niques est ouverte : est-ce vraiment bon de manger par terre ?

Les beaux jours sont de retour ! Pour profiter de cette météo radieuse, vous avez peut-être déjà inauguré...

Découvrez les effets surprenants du manque de sommeil sur votre santé mentale

Êtes-vous du genre à braver la nuit ? Peut-être que vous êtes un oiseau de nuit persuadé que...

Compléments alimentaires pour baisser la glycémie

Diabétique ou non, maîtriser sa glycémie est essentiel pour éviter toutes complications sanitaires. Cependant, en raison des nombreux...

E-liquides et relaxation : les meilleurs arômes pour une vape zen

Dans nos vies trépidantes, trouver un moment pour se détendre peut être une véritable bouffée d'air frais. Si...

Été zen : les astuces incontournables pour ressourcer corps et esprit

L'été est une saison qui nous invite à ralentir, à nous connecter avec la nature et à prendre...

Surmonter la tristesse des adieux : techniques pour rendre les départs moins amers

Dans la vie, nous sommes parfois confronté.e.s à des adieux : qu'il s'agisse de dire au revoir à...