Les « bébés coca » : quel est ce phénomène qui menace la santé des enfants ?

Dans un article paru le 10 juin 2022 dans le journal d’investigations locales Médiacités Lille, la journaliste Virginie Menvielle alerte sur les conséquences terribles de la consommation de sodas sucrés par les bébés et très jeunes enfants. Ce phénomène porte un nom, trouvé par les professionnel.le.s de la petite enfance : les « bébés coca ». La rédaction vous explique.

« Des patient.e.s d’1 an qui ne possèdent que 4 dents, toutes cariées »

Tout commence lorsque la fille de Virginie Menvielle entre à la maternelle. L’institutrice de la fillette distribue des flyers d’informations à propos de l’hygiène dentaire. Très vite, la journaliste se rend compte que de nombreux bébés et jeunes enfants souffrent de graves problèmes dentaires. Décidant de mener son enquête, elle découvre le phénomène des « bébés coca » et nous livre un article édifiant à ce sujet.

Plutôt mignon, ce surnom cache une réalité bien plus violente. L’expression « bébés coca » désigne les bébés et jeunes enfants qui souffrent de caries, dents trouées ou de travers. La cause ? L’ingestion des sodas ultras sucrés qui se trouvent dans leur biberon. Interrogée par Virginie Menvielle, Angéline Leblanc, dentiste ayant menée une thèse au sujet des caries précoces, explique :

« Nous voyons parfois des patient.e.s d’1 an qui ne possèdent que 4 dents, toutes cariées. Il ne reste alors plus que les racines. Et nous n’avons pas d’autre solution que de les extraire. On parle de caries précoces lorsqu’elles surviennent chez les enfants de moins de 6 ans. »

Menée dans les Hauts de Seine, l’enquête révèle que le phénomène des « bébés coca » est devenu un problème majeur de santé dans la région. Stéphanie Leclerc, responsable du Pôle petite enfance de la métropole lilloise au sein de l’Établissement public départemental pour soutenir, détaille :

« Nous accompagnons des parent.e.s en grande précarité sociale, qui ne savent parfois pas lire. Il.elle.s pensent bien faire et n’ont pas conscience que ce qu’il.elle.s font consommer à leurs enfants peut être nocif. Certains enfants ne reçoivent que des biberons de Coca ou d’Ice Tea. »

Des parent.e.s pas assez sensibilisé.e.s

Selon la professionnelle, il semblerait que la majorité des parent.e.s n’aient pas conscience des dangers liés à la consommation excessive de sodas. Pour Angéline Leblanc, 20 % de la population française concentre 80 % des problèmes de dentition. Et lorsqu’un problème dentaire survient chez un.e jeune enfant, une famille informée et aisée peut facilement avoir accès à des soins dentaires. Ce qui n’est pas forcément le cas d’une famille précaire et moins sensibilisée.

Conséquence directe ? Face au mauvais état de la dent, aussi jeune l’enfant soit-il, les dentistes n’ont souvent d’autres choix que de l’arracher. Pour éradiquer le phénomène, certain.e.s professionnel.le.s de la santé et de la petite enfance se mobilisent pour que des étiquettes « interdit aux moins de 6 ans » soient apposées sur les bouteilles de sodas, jus de fruits et boissons sucrées les plus consommées dans notre pays. Une indication que l’on pourrait comparer à la mention « interdit aux femmes enceintes » collée sur les bouteilles d’alcool, par exemple.

Boissons sucrées interdites aux moins de 18 ans ?

Comme le rappelle très justement Parents.fr, certains pays ont déjà pris des dispositions de ce type. Notamment au Mexique où l’eau est boudée au profit de la consommation de sodas et boissons sucrées. Dans deux États du pays, la vente de ce type de boissons est purement et simplement interdite aux moins de 18 ans, depuis le 8 août 2020. Une mesure stricte, mais qui devrait aider dans la lutte contre l’obésité.

Au sein de l’Hexagone, nous manquons encore bien trop de visibilité sur le sujet. Peu ou pas d’études, de campagnes nationales et/ou de sensibilisation dans les écoles. C’est pour cela que l’enquête sur les « bébés sodas » doit impérativement faire grand bruit. Pour que les autorités et les institutions puissent d’abord éduquer les parent.e.s qui ne voient pas forcément le problème puisqu’eux.elles-mêmes ne consomment pas d’eau et ne boivent que des sodas ou boissons sucrées.

Rappelons qu’il est conseillé de ne donner que de l’eau à ses enfants. On peut éventuellement ajouter un peu de sirop ou de jus de fruits pour une occasion spéciale. Mais ceci doit rester très occasionnel. Même consigne pour les sucreries/bonbons qui gâtent les dents et doivent être consommés avec modération. Et enfin, une bonne hygiène dentaire avec lavage matin et soir.

Si, malgré tout cela, votre bébé/enfant développe des problèmes dentaires, n’hésitez jamais à en parler/à consulter votre pédiatre et votre dentiste. Vous connaissiez le fléau des « bébés coca » ? On en parle aussi sur nos forums.

Amandine Cadilhon
Amandine Cadilhon
Journaliste mode, mes articles, mettent en lumière les diverses tendances et styles qui façonnent l'univers de la mode féminine. Mon objectif est de proposer un contenu diversifié et accessible à toutes et tous, en soulignant l'importance de l'expression personnelle et de l'empowerment à travers la mode.
Vous aimerez aussi

Premières règles : comment en parler avec son ado pour lever le tabou ?

L’arrivée des règles est une étape aussi attendue qu’appréhendée par les jeunes, et par les parents… Comment préparer...

Voici l’heure à laquelle vous devriez vous coucher pour être au top de votre forme

Le secret d'une journée énergique réside souvent dans une nuit de sommeil réparatrice. Mais saviez-vous que l'heure à...

2 astuces pour renforcer le lien parent-enfant grâce à la psychologie positive

Créez des souvenirs inoubliables avec vos enfants grâce à des stratégies simples, renforçant ainsi vos liens de manière...

Plongez dans le Janzu : une expérience de connexion à soi dans l’eau !

Laissez-vous porter par les ondes apaisantes du Janzu et redécouvrez l'harmonie intérieure. Une immersion thérapeutique qui éveille les...

Transformez les défis quotidiens en moments positifs avec vos enfants

La vie de parent est un véritable tourbillon d'émotions, de défis et de moments de bonheur. Entre jongler...

Découvrez comment le cheval peut améliorer votre bien-être

Les chevaux peuvent offrir bien plus que leur seule beauté. Ils ont un pouvoir presque magique lorsqu'il s'agit...