6 mauvaises habitudes qui peuvent impacter votre sommeil

Des mauvaises habitudes, on en a tou.te.s… Vous avez déjà eu cette sensation de ne pas avoir dormi du tout, alors que vous vous réveillez d’une nuit de sept ou huit heures ? Et si on vous disait que le repos ne tient pas qu’à cette histoire de quantité ? Nous vous avons listé quelques mauvaises habitudes qui font baisser la qualité de votre sommeil. Objectif : avoir enfin des nuits réparatrices !

1 – Utiliser son téléphone avant de dormir

Que celles et ceux qui scrollent Instagram et Twitter juste avant de se coucher se dénoncent… Mais qui pourrait réellement vous en vouloir ? C’est ce que font la majorité des gens… Et pourtant : le téléphone impacte beaucoup votre sommeil. Outre la perturbation du cycle circadien à cause de la lumière bleue que vous commencez à connaitre par cœur, l’utilisation du téléphone est une activité très stimulante.

En effet, lorsque vous avez l’impression de ne rien faire en regardant les dernières stories de vos ami.e.s, en réalité vous faites beaucoup de choses. L’image, le son : votre cerveau est sollicité de partout. Et il n’existe pas de bouton « stop ». Une fois que vous avez éteint votre téléphone, il continuera d’analyser les informations. Pour retrouver un sommeil de qualité, n’hésitez donc pas à mettre votre téléphone de côté une heure avant de rejoindre les bras de Morphée.

2 – Boire de l’alcool ou du café trop tard dans la journée

Pour ce qui est du café, on ne vous apprendra sûrement rien en vous disant que : la caféine vous empêchera de vous assoupir. Mais un rappel ne fera sans doute pas de mal. En effet, il est déconseillé de boire du café après 17h puisque cette molécule met cinq à sept heures avant d’être évacuée totalement par l’organisme.

Les effets néfastes de l’alcool sont eux aussi bien connus. Cependant, certain.e.s considèrent à tort qu’il aide à trouver le sommeil en agissant comme un sédatif. Ce qui est faux. Si l’alcool fait somnoler, il ne fait pas dormir. Bien loin de là même. Quelqu’un qui aurait picolé avant de dormir a bien plus de chance d’avoir un sommeil agité et clairsemé de réveils nocturnes. Essayez donc de laisser un maximum de temps à votre corps pour éliminer les traces de vos folies tardives.

3 – Déguster un repas trop riche juste avant le coucher

Pour passer une nuit la plus reposante possible, il faudra vous passez de faire des festins juste avant de vous coucher. En effet, votre corps à besoin de digérer, et pour ce faire, il devra de se réchauffer. Le processus inverse de celui du sommeil donc, puisque la température corporelle baisse pour provoquer l’état de somnolence. À vous de prendre vos précautions donc. Fini les aller-retour au frigo pendant la soirée film !

4 – Dormir dans une chambre pas assez obscure

« Il fait bien trop jour pour dormir. » Vous avez sans doute déjà entendu un.e ami.e dire cela. Et il n’était pas tout à fait dans l’erreur. Une pièce qui laisse encore trop entrer la lumière nuit à la qualité du sommeil. Comment ? Elle stimule votre cerveau et perturbe la sécrétion de la mélatonine, plus connue sous le nom « d’hormone du sommeil ». Veillez donc à ce que vos stores ou vos rideaux plongent votre chambre dans l’obscurité.

5 – S’activer avant de se coucher

On connait tou.te.s ce moment du dernier coup de rush avant d’aller dormir. Préparer son sac et sa tenue pour le lendemain, ranger la pièce avant d’aller se coucher. « Aller hop, je me motive pendant quinze petites minutes et ce sera fait »… Sauf que ces quinze petites minutes sont celles qui vous coûteront un sommeil de bonne qualité.

En effet, en agissant ainsi vous envoyez les mauvais signaux à votre corps. C’est en quelque sorte comme si vous lui donniez l’ordre de se réveiller. Il en va donc de même pour ceux et celles qui pratiquent une activité sportive trop tardivement. Leslie Fischer, fondatrice du site Sustainable Slumber, indique :

« Faire du sport est une bonne habitude, à condition de choisir le bon moment ; une activité physique pratiquée trop tard peut perturber votre rythme circadien et donc votre sommeil. »

6 – Travailler sur son lit

On l’a tou.te.s déjà fait, surtout depuis que le télétravail et les confinements ont envahi notre quotidien. Pourtant travailler dans votre lit est une très mauvaise idée. Votre cerveau pourrait créer un lien erroné entre le travail et le lit. Ainsi, aussitôt que vous vous glisserez sous la couette, il donnera l’ordre « debout, il faut travailler ». Tout l’inverse de ce que vous recherchez.

On espère qu’avec tous ces conseils vous vous réveillerez enfin avec l’impression d’avoir dormi aussi longtemps que la Belle au bois dormant…

Léonie Bourbon
Léonie Bourbon
À travers mes articles, je vise à divertir, éduquer et inciter à la réflexion, en partageant des histoires qui touchent le cœur et l'esprit.
Vous aimerez aussi

Gestion des émotions : découvrez ces astuces efficaces pour maîtriser sa colère

Face à l'orage émotionnel, une astuce surprenante pourrait être la clé de votre sérénité. Apprenez à canaliser le...

Syndrome du vestiaire masculin : comment le surmonter et booster votre confiance ?

Vous ressentez un pincement au cœur chaque fois que vous devez partager l'espace d'un vestiaire masculin ? Décryptons...

Vous recherchez des vêtements de cyclisme ? Découvrez l’offre Brubeck

Le cyclisme est l'une des activités sportives les plus populaires au printemps et en été : que ce...

Voici l’heure à laquelle vous devriez vous coucher pour être au top de votre forme

Le secret d'une journée énergique réside souvent dans une nuit de sommeil réparatrice. Mais saviez-vous que l'heure à...

Plongez dans le Janzu : une expérience de connexion à soi dans l’eau !

Laissez-vous porter par les ondes apaisantes du Janzu et redécouvrez l'harmonie intérieure. Une immersion thérapeutique qui éveille les...

Découvrez comment le cheval peut améliorer votre bien-être

Les chevaux peuvent offrir bien plus que leur seule beauté. Ils ont un pouvoir presque magique lorsqu'il s'agit...