Grâce à l’invention de cet étudiant, vous pouvez faire un don aux SDF par carte !

En croisant le chemin de SDF, vous avez certainement déjà sorti cette phrase « désolé.e, je n’ai pas de monnaie » en fouillant désespérément au fond de vos poches. Un refrain que les 300 000 sans-abris de l’Hexagone entendent régulièrement et auquel iels peuvent désormais rétorquer « je prends aussi la carte ». Une petite révolution solidaire permise grâce à un étudiant lillois. Il a imaginé une carte, baptisée « Solly », à destination des SDF pour remplacer le gobelet, jamais bien rempli. Ainsi, plus besoin d’avoir d’argent liquide sur soi pour faire une bonne action. Il suffit de dégainer votre smartphone (que vous avez forcément avec vous) et de laisser la magie du « sans contact » opérer. Ingénieux n’est-ce pas ? Faire un don aux SDF par carte est un geste d’avenir, qui encourage la générosité.

Faire un don aux SDF par carte, l’idée salutaire d’un jeune Lillois

Les pièces et les billets sont en voie de disparition dans les portefeuilles. Aujourd’hui presque tout le monde a le réflexe de tendre la carte. Ce qui n’est pas forcément bon signe pour les SDF, qui survivent grâce à la monnaie récoltée au jour le jour. Seuls quelques centimes se battent en duel dans leur petite tirelire de fortune, soit à peine de quoi manger convenablement. D’ailleurs, vous avez peut-être déjà culpabilisé en laissant leur main vide ou en passant devant elleux sans faire retentir ce joli « gling » métallique. À cet instant précis, vous vous en êtes voulu de ne pas avoir eu quelques réserves dans la poche de votre jean. Mais grâce à l’invention d’un certain Tim Deguette, vous pouvez vous délester de votre ferraille et quand même améliorer le quotidien des plus précaires.

Cet étudiant en communication de 21 ans a créé une carte au doux nom de « Solly » pour faire la manche en version 2.0. Cette idée de génie lui est venue assez naturellement, suite à un constat personnel. Bénévole au sein de l’association les « Soldats du Sourire« , il s’est trouvé face à la dureté de la rue. Familier des maraudes, il est allé au plus près des « oublié.e.s de la société » et cette carte est apparue comme une évidence. Véritable exemple d’humanité, le Lillois a alors lancé ce projet pour faire un don aux SDF par carte, dans la simplicité la plus totale. Seule condition : vous devez avoir votre smartphone sur vous (ce qui ne devrait pas être trop compliqué).

En pratique, comment ça fonctionne exactement ?

Avec les modes de vie actuels où tout doit être « immédiat », les gens n’ont plus vraiment de patience. Ça, Tim l’a aussi pris en compte en imaginant « Solly ». L’opération ne vous prendra que quelques minutes. Pas de quoi vous mettre en retard ! Vous aurez juste à rapprocher votre smartphone de la carte Solly que vous brandi le.a SDF.

Ce petit « flirt électronique » vous redirigera vers une page web où vous pourrez indiquer le montant de votre don. C’est ainsi que la carte Solly se rechargera et se renflouera. Vous n’aurez pas besoin d’encombrer votre téléphone avec une application ni de remplir un tas de données. Ce sera bien plus expéditif que de ratisser tous les recoins de son porte-monnaie, en quête de quelques euros « perdus ». Faire un don aux SDF par carte sera bientôt la norme avec l’émergence de Solly !

Des dons qui se limitent aux biens de première nécessité

Comme 70 % des Français.es, vous avez peut-être une retenue quand il s’agit de faire un don. Vous avez toujours cette crainte que votre argent soit injecté dans une canette de bière et pas un sandwich comme vous l’aviez espéré. Alors par peur d’entretenir des addictions, vous préférez ne rien donner. Mais avec Solly, le don que vous ferez aux SDF par carte se limitera aux biens de première nécessité.

Sur le même modèle que la carte ticket resto, elle ne s’appliquera qu’à un certain type de denrées comme les salades prêtes à l’emploi ou les pasta-box. Elle filtrera les achats pour le bien des SDF. Une démarche bienvenue sachant qu’environ 20 % des sans-abris ont une dépendance à l’alcool. La carte Solly ne se cantonnera d’ailleurs pas seulement à l’alimentation. Elle s’étendra à tout ce qui peut embellir le quotidien morose des personnes qui n’ont pas de toit au-dessus de leur tête.

« La personne pourra acheter ce qui touche à l’alimentation, la santé, le logement ou la culture. Elle peut aller chercher à manger, aller à Décathlon pour s’acheter un vêtement ou à Cultura pour un livre », a précisé Tim au média Actu

Le.a bénéficiaire de la carte touchera 90 % de la somme. Une partie ira à Solly pour amortir les frais de gestion et le reste servira à financer des projets d’aide au logement des SDF. Pour que ce concept bienveillant voie le jour sur le pavé, Tim a besoin de la mobilisation du grand public. Il a d’ailleurs prévu une cagnotte à cet effet sur la plateforme de crowdfunding KissKiss BankBank. L’objectif : atteindre 25 000 € pour enfin convertir les pratiques des SDF à l’ère du tout digital. N’hésitez pas à participer !

D’autres initiatives en faveur des SDF

« J’accepte les dons par carte », « Donnez avec votre cœur et votre carte », « Merci pour votre aide ! », « Pas de cash ? Faites un don par carte. Merci ! ». Autant de phrases que vous pouvez déjà voir fleurir devant les genoux des SDF. Tim n’est pas le premier à vouloir mettre la technologie au service de la solidarité. D’autres héros modernes qui innovent le cœur sur la main l’ont précédé. En 2023, des étudiants lyonnais formés au cursus d’ingénieur ont alors lancé un outil avec la même ambition, mais pas le même fonctionnement. À la différence de « Solly », il s’agissait d’une pancarte avec une puce NFC intégrée et un QR Code. Vous pouvez simplement scanner ce code-barre 3.0 à revers de smartphone comme vous le faites au restaurant ou biper la puce.

Des SDF décident de leur propre gré de se munir de terminaux de paiement « nomades » pour s’adapter à leur temps. Problème : les TPE disponibles dans certaines boutiques coûtent entre 30 et 50 €. Une somme que les SDF ne sont même pas sûrs de rentabiliser. Mendier « hors sol » depuis des outils numériques n’est pas non plus à la portée de tou.te.s les SDF. Si 71 % des SDF ont un smartphone, tou.te.s n’ont pas un compte en banque où reverser l’argent.

Faire un don aux SDF par carte est une solution louable, mais ne risque-t-elle pas de robotiser les rapports avec ces « marginalisé.e.s » ? Ce geste « connecté » ne signe-t-il pas la fin des échanges amicaux que les pièces forgeaient ? 

Émilie Laurent
Émilie Laurent
Dompteuse de mots, je jongle avec les figures de style et j’apprivoise l’art des punchlines féministes au quotidien. Au détour de mes articles, ma plume un brin romanesque vous réserve des surprises de haut vol. Je me complais à démêler des sujets de fond, à la manière d’une Sherlock des temps modernes. Minorité de genre, égalité des sexes, diversité corporelle… Journaliste funambule, je saute la tête la première vers des thèmes qui enflamment les débats. Boulimique du travail, mon clavier est souvent mis à rude épreuve.
Vous aimerez aussi

La magie des pyjama parties : 10 bonnes raisons de les adopter à l’âge adulte

Ah, les pyjama parties ! Ces soirées mémorables où les rires fusaient, les films défilaient et les pizzas...

Juin 2024 : ces signes astrologiques vont voir la chance leur sourire !

Ce mois de juin 2024 réserve son lot de surprises aux étoiles. Découvrez les signes astrologiques qui recevront...

Enfants de femme battue : quel suivi pour ces victimes collatérales ?

Chaque année, 213 000 femmes subissent des violences physiques ou sexuelles de leur conjoint ou ex-conjoint, parfois sous...

La méthode « Wangiri » : 5 conseils pour éviter cette arnaque redoutable

Arnaque téléphonique : ne devenez pas la prochaine cible. Découvrez comment repérer et éviter le piège de la...

Erreur au travail ? Voici comment ne pas se laisser envahir par le doute et la culpabilité

Lorsque nous commettons une erreur au travail, il est facile de se retrouver submergé.e par un flot d'émotions...

On vous révèle quel signe astrologique est le plus courageux

Qui domine le zodiaque du haut de son audace inébranlable ? Le suspense céleste s'apprête à être levé...