Faut-il systématiquement traiter son acné ?

L’industrie cosmétique a longtemps pointé l’acné comme une disgrâce physique à chasser de toute force. Lorsque des boutons bourgeonnent sur le visage, il est donc coutume de leur déclarer une guerre sans merci avec des armes en tubes ou en sérum. Selon les standards de beauté, il faudrait que la peau ait une allure photoshopée et qu’elle soit exempte de toute rugosité. Un idéal inatteignable, même avec les produits les plus performants. Plutôt que de dénaturer sa peau avec des soins en cascade, le mouvement « skin positivity » suggère de cohabiter plus paisiblement avec ces bulbes cutanés. Une réconciliation difficile à entreprendre à l’heure où cette texture de peau est sans cesse diabolisée. Alors faut-il toujours traiter son acné ou le laisser s’épanouir en paix ? Voici quelques éléments de réponse.

Traiter l’acné en fonction de sa gravité

Pendant la puberté ou à l’âge adulte, cette éclosion cutanée ne prévient pas. Parfois, elle s’amorce sous l’influence des hormones et s’estompe une fois les règles passées. Mais dans d’autres cas, elle est durable et ensevelit le visage de manière incisive. Selon son degré de sévérité, l’acné peut nécessiter des traitements plus ou moins superficiels.

S’il s’agit de boutons partiels qui apparaissent de temps en temps, nul besoin de dégainer l’artillerie lourde. Un nettoyage minutieux et une hydratation régulière devraient amplement faire l’affaire. Sinon, pour les personnes qui ne se sentent vraiment pas à l’aise avec leur bouton, il est également possible de les traiter localement avec des soins anti-imperfections comme ceux de la marque Sanoflore. Formulés à base d’ingrédients naturels tels que l’hydrolat et l’huile essentielle de Menthe Poivrée, ils corrigent le grain de peau en toute délicatesse. Ces produits qui illustrent le patrimoine tricolore peuvent enrichir la routine beauté et accélérer la régénération de l’épiderme. De quoi rééquilibrer la peau sans lui porter préjudice.

En revanche, si l’acné est chronique et implique des boursouflures lancinantes, il faudra peut-être envisager un traitement plus coriace. Le but n’est pas de déloger l’acné pour des raisons esthétiques, mais de calmer l’inflammation et rendre le quotidien plus supportable. 

Dans cette perspective, des solutions médicamenteuses existent, mais elles sont assez controversées. Certaines d’entre elles se traduisent par des effets secondaires préjudiciables comme la sécheresse cutanée ou les irritations. Elles sont donc plus contraignantes que libératrices. Il est aussi important de noter que les traitements ne « guérissent » pas l’acné, mais qu’ils atténuent les symptômes. Inutile donc de placer trop d’espoir dans ces produits à vocation apaisante. Ils peuvent traiter l’acné en surface, mais pas le faire disparaître définitivement.

Une solution pour apaiser les douleurs

Traiter l’acné devient un cas de force majeure lorsque la douleur au niveau des boutons se fait rugissante. Là encore, l’objectif n’est pas de faire le « ménage » sur votre peau et de rayer les boutons du paysage, mais de soulager votre visage « hautement inflammable ». C’est aussi valable lorsque vos boutons vous démangent. Traiter l’acné ne veut pas non plus dire avoir une routine beauté sans fin. D’ailleurs, il est préférable d’adopter un rituel minimaliste pour ne pas déséquilibrer l’épiderme et le pH de la peau.

Pour l’hydratation, il est ainsi recommandé d’utiliser des soins à la texture « gel », plus délicats et courtois que les huiles ou les crèmes. Pour désobstruer les pores et permettre aux boutons de « s’évacuer » plus facilement, les masques à l’argile rose peuvent venir compléter les soins. Côté cosmétique, si vous aimez vous maquiller, le maquillage non comédogène l’emporte. Il a l’avantage de ne pas boucher les pores et de laisser respirer la peau. Ces quelques gestes préventifs peuvent grandement contribuer à la santé de votre épiderme.

Traiter acné
Wayhomestudio

L’acné peut aussi avoir des bénéfices

Associé, à tort, à un manque d’hygiène ou une négligence, l’acné a pourtant bien plus à prouver. Selon une étude menée par des chercheurs franco-américains, l’acné est plus un cadeau qu’une tare pour la peau. L’acné provient d’une bactérie nommée Cutibacterium. Des boutons rougeoyants ou remplis de pu s’échappent lorsqu’il y a une mauvaise liaison entre notre peau et cette fameuse bactérie.

Cependant, même si la « Cutibacterium » est la principale fautive dans cette affaire cutanée, c’est une bombe de vitalité pour l’épiderme. Elle diffuse des lipides qui font barrage contre les agressions extérieures, régule la température de la peau pour limiter les chocs et ajuste l’acidité de la peau. D’autres études confirment également qu’une peau grasse à tendance acnéique est plus résistante aux signes de l’âge. Traiter l’acné n’est donc pas une nécessité absolue, c’est plus une option.

L’urgence de changer de regard sur l’acné

L’industrie cosmétique semble mener un ferme combat contre l’acné. Elle ne mâche d’ailleurs pas ses mots derrière les packagings. Les termes « débarrasser », « éliminer » ou encore « éradiquer » sont aux premières loges. Alors que le monde de la beauté vante une peau quasi juvénile, les boutons sont la cible d’une extermination collective. Hissés en ennemis du charme et en misère physique, ils suscitent une terrible haine de soi.  Dès qu’ils fleurissent sur le visage, ils assiègent les complexes et égratignent l’estime de soi. Ces standards qui font l’éloge de la peau « lisse » poussent à traiter l’acné pour les mauvaises raisons.

Bien plus qu’un assaut de surface, ces traitements sont surtout employés pour résoudre un conflit intérieur et obtenir une peau plus « acceptable » aux yeux de la société. Cependant, s’acharner sur cette peau capricieuse est une perte de temps. Malgré tous les soins possibles et imaginables, le grain de peau ne sera jamais aussi « net » que sur les photos Insta. Alors, au lieu d’aborder l’acné comme un fardeau, pourquoi ne pas l’envisager comme une part de notre « identité », un signe distinctif au même titre qu’un grain de beauté ?

Acne positivity, une façon de renouer avec l’acné

Le mouvement « body positif » a donné naissance à d’autres variantes qui prônent aussi l’acceptation de soi. C’est le cas de « l’acné positivity » qui propose de chérir ses boutons plutôt que de les déraciner de force. Le principe ? Apprendre à mieux vivre avec son acné et se désolidariser de ces fichues normes de beauté. Un exercice qui consiste surtout à se détacher du regard des autres et à apprécier son reflet sans arrière-pensées.

Pour céder à cette « self love » attitude, parcourez votre peau du bout du doigt, regardez-vous plus tendrement dans le miroir et délaissez petit à petit les artifices qui submergent votre visage. Soyez honnête avec vous-mêmes. Vouloir traiter son acné est une issue temporaire, l’arborer fièrement est un gage d’amour propre.

Traiter son acné peut être salvateur pour contrer la douleur, mais ça ne doit pas devenir une obligation esthétique ou une obsession physique. Ces boutons qui vont et qui viennent sont des « détails ». Ils n’estropient pas votre charme naturel. Petit reminder au cas où : votre peau ne définit pas votre valeur. 

Article partenaire

Émilie Laurent
Émilie Laurent
Dompteuse de mots, je jongle avec les figures de style et j’apprivoise l’art des punchlines féministes au quotidien. Au détour de mes articles, ma plume un brin romanesque vous réserve des surprises de haut vol. Je me complais à démêler des sujets de fond, à la manière d’une Sherlock des temps modernes. Minorité de genre, égalité des sexes, diversité corporelle… Journaliste funambule, je saute la tête la première vers des thèmes qui enflamment les débats. Boulimique du travail, mon clavier est souvent mis à rude épreuve.
Vous aimerez aussi

Secrets pour de jolis ongles : évitez ces erreurs fréquentes lorsque vous les coupez !

Avoir de beaux ongles n’est pas seulement une question de couleur de vernis ou de nail art plus...

PFAS : méfiez-vous de ces cosmétiques qui en contiennent aussi !

PFAS, voilà quatre petites lettres qui suscitent des débats animés. Ces dernières semaines, ces polluants éternels ont fait...

Voici les erreurs à ne plus commettre si vous avez la peau sèche

Vous avez la peau sèche et souffrez de tiraillement, d'inconfort ? Certaines erreurs courantes peuvent aggraver la sécheresse...

Découvrez le choix ultime pour une peau radieuse : savon ou gel douche ?

Entre l'onctuosité d'un gel douche et la pureté d'un savon classique se tient le secret d'une peau éclatante....

Secrets d’un shampoing parfait : évitez ces 7 erreurs courantes qui abîment les cheveux

Faire son shampoing est presque devenu un automatisme. Vous lavez vos cheveux sans trop réfléchir. Vous vous contentez...

Laissez-vous envoûter : la fragrance préférée des Françaises enfin dévoilée !

Dans l'univers des parfums, il existe des symphonies olfactives capables de capturer nos sens, de nous transporter dans...