Du haut de son 1m05, Sinéad Burke révolutionne le monde de la mode

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais Sinéad Burke fait partie des figures qui comptent bien révolutionner l’industrie de la mode. Porteuse d’achondroplasie (maladie qui empêche les os de grandir, ndlr), elle lutte activement pour la diversité et pour que les personnes en situation de handicap soient mieux représentées dans l’univers de la mode. À l’heure actuelle, elle réunit plus de 209 000 abonné.e.s sur son compte Instagram. On fait les présentations !

« J’ai décidé que si les gens ne m’aimaient pas à cause de ma taille, c’était leur problème et pas le mien »

C’est en mars 2017 que la cote de popularité de Sinéad Burke, enseignante irlandaise, explose. En cause ? Son TED Talk (conférence, ndlr) de 10 minutes qui pose une question simple et percutante : « avec quelle personne en tête le design est-il pensé ? ».

En effet, on a trop souvent reproché à l’univers de la mode de ne pas se montrer inclusif. D’ailleurs, en France le handicap reste encore le principal motif de discrimination. Si l’on commence à voir beaucoup plus de personnes aux morphologies différentes, il reste encore du chemin à parcourir pour ce qui est de la représentation de celles en situation de handicap

Aînée d’une famille de 5 enfants, Sinéad Burke est la seule à être porteuse d’achondroplasie. Si bien qu’à 11 ans, on lui propose de subir une opération permettant d’allonger la taille de ses jambes. Elle raconte lors de son TED Talk les raisons qui l’ont poussé à refuser une telle opération :

« J’ai réalisé que je voulais le faire uniquement pour les autres. Pour mieux me fondre dans la masse et éviter de les mettre mal à l’aise. Mais au final, faire 7 cm de plus n’aurait rien changé. J’ai décidé que si les gens ne m’aimaient pas à cause de ma taille, c’était leur problème et pas le mien »

Adolescente, Sinéad Burke ouvre un blog dans lequel elle dénonce l’invisibilisation et l’exclusion des personnes de petite taille (1,2 milliard à travers le monde) et en situation de handicap. Son discours est percutant, mais c’est bel et bien son TED Talk (vu plus d’un million de fois) qui rassemblera les foules et la fera connaître du grand public.

En quelques minutes, elle raconte son quotidien : de la galère pour utiliser les toilettes publiques au combat pour dénicher une paire de chaussures féminines en dehors du rayon enfant.

Repérée par Anna Wintour & Victoria Beckam

Car la mode, c’est le grand dada de Sinéad Burke. Elle a même co-fondé l’Inclusive Fashion and Design Collective aux côtés de Liz Jackson, militante reconnue dans la défense des droits pour les personnes handicapées. Elle le martèle avec force :

« Mon argent est le même que le vôtre. Alors pourquoi je suis obligée d’acheter des vêtements qui ne me vont pas ? »

Inspiré.e.s par son bagout vestimentaire et ses punchlines, les créateur.rice.s de mode la remarquent. Il.elle.s décident d’imaginer des pièces sur mesure pour l’enseignante irlandaise de 31 ans. Aujourd’hui, Sinéad Burke porte de grandes marques comme Prada et devient, consécration ultime, la première personne de petite taille à faire la couverture de Vogue.

Désormais, on la voit s’afficher aux côtés de grands noms de cette industrie tels qu’Anna Wintour, rédactrice en chef de l’édition américaine du magazine Vogue ou la femme d’affaires britannique Victoria Beckam.

Elle n’en oublie pas pour autant sa mission : visibiliser les personnes de petite taille et celles en situation de handicap. Et pour cela, Sinéad Burke n’hésite pas à interpeller les acteur.rice.s de la mode :

« le trilliard de dollars que les personnes en situation de handicap dépensent est une raison valable de vouloir les habiller. Mais il faut aussi les engager, les asseoir autour de la table des sphères dirigeantes et leur poser des questions sur leur expérience »

En effet, comment créer une mode adaptée si l’on n’interroge pas directement les personnes concernées ?!

Visibiliser les personnes handicapées : le combat d’une vie pour Sinéad Burke

Elle nous questionne sur une notion qui nous passionne en tant que magazine féminin inclusif : comment expliquer la quasi-absence des personnes en situation de handicap dans l’univers de la mode ? Pour Sinéad Burke, cet univers n’est que le reflet de notre société. À savoir : un monde où les personnes porteuses d’un handicap ne sont pas représentées de manière adéquate et/ou suffisante dans la culture, la politique, les arts ou encore l’éducation.

En effet, on a bien trop tendance à associer l’handicap au monde médical ou à l’aspect « caritatif » qu’il entraîne. Petit à petit, les choses ont évolué. On a commencé à parler du droit à la dignité ou à l’autonomie des personnes en situation de handicap.

C’est une petite révolution. Cependant, pour Sinéad Burke, ces changements ont laissé beaucoup de gens incertains sur la manière dont ils devaient parler ou interagir avec une personne handicapée. Elle ajoute :

« Par peur de dire ou de faire la mauvaise chose, les gens ne disent rien et ne font rien. L’apathie du monde a accru l’inaccessibilité des personnes porteuses d’un handicap »

Récemment, la passionnée de mode a publié « Break the mould« , un ouvrage inspirant sur l’acceptation des différences. Elle y raconte son histoire et tente de la faire comprendre aux enfants, tout en en profitant pour pointer du doigt « la responsabilité que nous avons tou.te.s de créer un monde plus équitable et plus accessible ». Un discours qui raisonne juste et fort à l’heure où l’inclusivité n’est plus une option, mais bel et bien un nouveau mode de vie.

Et vous, que pensez-vous de la place des personnes en situation de handicap dans la société ? Quels sont les solutions qui devraient être déployées pour parvenir à l’inclusion ? Envie d’en discuter ? Rendez-vous sur nos forums.

Amandine Cadilhon
Amandine Cadilhon
Journaliste mode, mes articles, mettent en lumière les diverses tendances et styles qui façonnent l'univers de la mode féminine. Mon objectif est de proposer un contenu diversifié et accessible à toutes et tous, en soulignant l'importance de l'expression personnelle et de l'empowerment à travers la mode.
Vous aimerez aussi

Libérez-vous de vos complexes : conseils infaillibles pour aimer votre nez et rayonner de confiance

Dans un monde où les standards de beauté semblent dictés par des images retouchées et des filtres, il...

Souriez sans complexe : les clés pour accepter et aimer vos dents

Ah, le sourire ! Une arme secrète qui peut illuminer une journée, apaiser les tensions. Sauf que ce...

Thigh gap : voici pourquoi il faut en finir avec cet idéal de beauté qui se niche entre les jambes

Le thigh gap s’ajoute à la longue liste des critères esthétiques établie par la société, derrière le ventre...

Body neutrality : quel est ce mouvement qui gagne du terrain dans le discours sur l’image de soi ?

Sur les réseaux sociaux, les corps photoshopés et polis à coup de filtres se sont dissipés des pixels...

Top des conseils pour surmonter ses complexes pendant un mariage

Le jour du mariage, souvent considéré comme l'un des moments les plus importants de la vie, peut susciter...

Top des bienfaits de ne pas se raser qui vont vous faire apprécier vos poils

L'univers de la beauté et de la mode a longtemps favorisé l'idée d'une peau lisse et dépourvue de...