Mon enfant dort mal pendant les vacances : que faire ?

C’est bientôt les vacances, les valises sont déjà bouclées et vous êtes d’attaque pour profiter des beaux jours en famille ! Cependant, vous appréhendez la gestion du sommeil de votre bout de chou loin de la maison. En effet, cela peut s’avérer être un véritable défi pour les parents. Les vacances sont souvent synonymes de changement d’environnement et de rythme. Nouvel endroit, heure du coucher tardive et sieste manquée peuvent perturber le sommeil de votre petit.e. Voici nos précieux conseils pour passer des nuits sereines avec votre enfant pendant vos congés.

1 – Préparez votre enfant au voyage

Pour cela, n’hésitez pas à l’impliquer dans les préparatifs. Prenez le temps de lui expliquer le programme du séjour : où vous allez, ce que vous allez faire et où iel va dormir. Pour aider petit.e.s et grand.e.s, vous pouvez utiliser un calendrier pour leur montrer quand vous partez et combien de temps vous restez.

Si vous avez des photos de votre lieu de vacances, n’hésitez pas à leur en montrer pour expliquer où vous allez et les activités prévues. Parler à votre enfant et le.a préparer au départ le.a rassurera d’autant plus.

2 – Apportez des objets de confiance

Dormir dans un endroit inconnu peut être perturbant pour les enfants et les bébés. Pour les rassurer, on fait tout comme à la maison. Emmenez les objets préférés de votre petit.e pour rendre l’environnement aussi familier que possible. Bien sûr, pensez à apporter le doudou, un ou deux jouet(s) et son livre préféré.

Assurez-vous également d’emporter quelque chose qui sent la maison, comme ses draps ou sa couverture. De plus, essayer de maintenir le plus possible les rituels du soir. Le bain, la petite histoire, le gros câlin : ces moments de décompression permettront à votre enfant de s’apaiser. Alors, prenez votre temps pour le coucher et ne bâclez pas l’histoire du soir.

3 – Évitez la lumière à l’approche du coucher

Pour faciliter l’endormissement, plongez la pièce dans le noir total. La production de mélatonine, hormone du sommeil, se fait uniquement dans l’obscurité. Si toutefois les rideaux ne sont pas assez occultant sur votre lieu de vacances, pensez à mettre dans votre valise un rouleau de sacs-poubelle noirs et du ruban adhésif pour couvrir les fenêtres.

De même, évitez au maximum la lumière à l’approche du coucher. Téléphones, tablettes et autres gadgets viendront perturber le sommeil de votre petit.e. On estime que l’enfant (et l’adulte aussi d’ailleurs) ne doit pas être exposé.e aux lumières des écrans au moins 2 heures avant l’heure du dodo.

4 – Maintenez les heures de sommeil habituelles

Pendant les vacances, on veut décompresser, oublier les horaires et la routine. Mais il faut tout de même respecter le rythme de votre enfant. Veillez donc à maintenir ses heures de sommeil habituelles autant que possible, pour lui permettre de s’endormir plus facilement.

Parce que vous êtes en vacances, vous pouvez faire preuve de souplesse et décaler d’une heure le moment du coucher. Afin d’éviter le risque de nuits difficiles, il est cependant recommandé de ne pas plus perturber le rythme de votre petit.e. Iel n’en sera que plus excité.e, énervé.e et aura des difficultés à s’endormir. Écoutez ses besoins, adaptez-vous à lui/elle et tout se passera bien.

5 – Ne chargez pas trop les journées

Notre conseil serait de ne pas avoir un emploi du temps trop rempli. Ne chargez pas trop les journées et prévoyez des moments de pause entre les différentes animations. En effet, il est important de prévoir des temps calmes pour permettre une reconnexion familiale.

Pendant la journée, votre enfant va voir beaucoup de nouvelles personnes et faire beaucoup d’activités. Le soir, iel risque d’avoir des difficultés à se détendre et lâcher prise. N’hésitez pas à vous isoler avec lui/elle pour un instant de tranquillité afin de l’apaiser.

6 – N’oubliez pas les siestes

Jusqu’à ses 3 ans, un.e enfant a besoin de dormir l’après-midi. En vacances, évitez au maximum de lui faire sauter la sieste. Lorsque vous planifiez votre journée, pensez à inclure un moment pour le dodo. Pour les plus petit.e.s, il est vraiment essentiel de respecter les besoins en sieste.

Essayez de prévoir un endroit au calme, par exemple à l’ombre d’un parasol si vous êtes en extérieur. Bien sûr, il peut y avoir des exceptions pour les enfants qui sont plus grand.e.s. Veillez tout de même à leur accorder un moment de tranquillité dans la journée ou à les coucher un peu plus tôt, afin de ne pas plus les perturber.

Notre conseil le plus important ? Détendez-vous et profitez du temps avec votre famille. Ne vous stressez pas et faites preuve de souplesse. Avec un changement d’environnement, il est tout à fait normal et probable que le rythme de votre enfant soit confus. Une fois rentré.e chez vous, vous pourrez reprendre progressivement les bonnes habitudes de sommeil.

Hanane Balounsi
Hanane Balounsi
Journaliste, j’écris pour The Body Optimist depuis juin 2022. Passionnée de mode et de culture, j'explore les nouvelles tendances dans mes articles. Mes sujets de prédilection sont la mode, la beauté, mais aussi le green !
Vous aimerez aussi

8 choses qui changent quand on devient parent

Lorsqu’un petit être entre dans votre vie, votre quotidien prend un virage à 360°. Revêtir le costume de...

Vacances en famille : les bons réflexes pour éviter le stress et créer de beaux souvenirs

Tous les jours, vos enfants vous rappellent à quel point iels ont hâte de partir en vacances. Si...

Votre enfant quitte le nid familial à la rentrée ? 10 conseils pour mieux gérer son départ

Cette année la rentrée sera pour vous, parent, un moment particulièrement émouvant : votre enfant quitte le nid...

JO 2024 : les athlètes qui allaitent vont-elles pouvoir nourrir leur bébé en paix ?

Les athlètes en lice pour les JO ont un village attitré pour se reposer en dehors des épreuves....

14 conseils pour concilier vie de famille et carrière en tant que maman

La vie de maman est une véritable aventure, remplie de rires, de câlins et de défis. Lorsque vous...

Résultats du Bac imminents : comment gérer le stress en tant que parent ?

Après avoir tiré le meilleur de leur matière grise face à leur copie blanche et planché sur des...