Peur du gynécologue : nos 7 conseils pour un rendez-vous réussi

Nous vous en parlions récemment, nombreuses sont les rondes qui ont dû subir des remarques humiliantes à cause de leur poids chez le gynécologue et qui en sont ressorties quelque peu traumatisées. Une véritable peur du gynécologue s’est même installée chez certaines. On vous aide aujourd’hui à la dépasser en 7 conseils simples.

Les rendez-vous chez le gynécologue sont un passage obligatoire

Avant d’entrer dans le vif du sujet et de vous aider à travers quelques conseils simples à dépasser votre peur du gynécologue, petit rappel d’une chose qui nous semble importante. Il est absolument inenvisageable de zapper les rendez-vous chez ce spécialiste, même si vous avez peur de tomber sur un médecin grossophobe !

Dans la lutte contre le cancer par exemple, la prévention est un point essentiel. En palpant les seins, en réalisant des frottis et des examens spécifiques auxquels le médecin généraliste ne procède pas, le gynécologue est celui qui permet de diagnostiquer suffisamment tôt différents types de cancers comme le cancer du sein, des ovaires et de l’utérus par exemple.

L’obésité augmente le risque de développer un cancer on le sait. Il est alors d’autant plus important pour une personne obèse de se faire suivre régulièrement par un médecin traitant et par des spécialistes afin de dépister suffisamment tôt le développement de la maladie et de pouvoir être soignée à temps, en plus des autres domaines dans lesquels le médecin gynécologue intervient comme la contraception et la grossesse.

Dépasser sa peur du gynécologue

Vous appréhendez votre prochain rendez-vous chez ce spécialiste ? Pas de panique, on vous aide à vous y préparer en 7 conseils.

1 – Soyez positive

Nombreuses sont les femmes rondes qui ont malheureusement été confrontées à des réflexions grossophobes chez le gynécologue. Pourtant, de nombreuses femmes ont aussi de très bons gynéco qui s’ils abordent parfois la question du poids de manière totalement légitime, le font dans le respect de la patiente. Vous aurez alors peut-être vous aussi la chance de rencontrer un excellent praticien.

2 – Renseignez-vous avant de choisir votre gynéco

Parmi vos amies, vos collègues, les membres de votre famille, il y a sans doute une ou plusieurs femmes rondes. Si vous cherchez un nouveau praticien, demandez-leur où elles vont, si le gynéco en question est bon mais aussi si elles ont eu à faire face à des critiques humiliantes vis-à-vis de leur poids.

3 – Détendez-vous

Parfois la peur du gynécologue n’est pas liée à l’angoisse de rencontrer un praticien grossophobe mais à la situation elle-même. Devoir se dévêtir, être examinée, touchée dans des endroits qui obligent à exposer son intimité est une situation très inconfortable pour nous toutes, mais encore plus pour celles qui souffrent de complexes, même si le gynéco est une personne formidable et pleine d’empathie.

Il faut alors se préparer mentalement à vivre ce moment. Ne faites pas l’autruche en tentant de ne pas y penser, pensez-y au contraire pour vous faire progressivement à l’idée. Et surtout rappelez-vous, vous n’êtes pas la seule dans ce cas de figure, et c’est tout à fait normal. Le gynécologue n’est pas votre ennemi, s’il l’est changez-en !

4 – Choisissez bien l’heure de votre rendez-vous

Difficile de se sentir pleinement à l’aise au moment de se déshabiller si notre rendez-vous a lieu juste après une longue journée de travail et que nous n’avons pas eu le temps de nous rafraîchir avant. Pour plus de sérénité, prenez rendez-vous avant le travail ou à une heure qui vous laissera le temps de vous rafraîchir avant pour plus de confort.

5 – Préparez votre entretien

Pour que l’entretien soit un succès, préparez-le au préalable. Faites le point pourquoi pas par écrit sur toutes les questions que vous souhaitez poser à votre gynéco, toutes les interrogations que vous avez, les sujets que vous souhaiteriez aborder. Préparez votre carte vitale, vos résultats d’analyse, échographie etc.

6 – Changez de praticien dès que ça ne va pas

Vous avez été une ou plusieurs fois confrontée à des réflexions sur votre poids. S’il est normal qu’un gynécologue aborde le thème du poids surtout en cas de grossesse, les réflexions blessantes, humiliantes, elles, ne le sont pas. Vous êtes un être humain et vous avez le droit d’être soignée dans le respect comme les autres. Si ce n’est pas le cas, fuyez et changez de praticien. N’attendez pas et surtout, n’arrêtez jamais de vous faire soigner !

7 – Ne vous laissez pas faire en cas d’humiliation

On le dit et on le redit, si aborder le thème du poids est légitime dans le cabinet d’un gynécologue, humilier un patient pour cause de surpoids ne l’est pas. Si vous devez faire face à cette situation, ne vous laissez pas faire. Vous n’avez rien fait de mal, un médecin ne vous est supérieur en rien. Vous êtes deux êtres humains qui communiquez, si l’un des deux franchit une ligne rouge comme, manquer de respect, rappelez gentiment mais fermement à votre interlocuteur que cette attitude n’est ni légitime, ni tolérable, (grand) médecin ou pas.

Carole Guidon
Carole Guidon
Les rondeurs ne sont pas synonymes de laideur. Le corps gros n'est pas forcément un fardeau. Moi-même, je suis une jeune fille ronde et épanouie qui s'assume. J'aime la vie et les plaisirs simples. Et j'ai à cœur de militer au quotidien contre la grossophobie qui gangrène notre société. Derrière chaque corps se cache une histoire, heureuse ou douloureuse, mais toujours unique, qu'on gagnerait à accueillir avec respect et humilité.
8 Commentaires
Vous aimerez aussi

Ne laissez pas les problèmes dentaires ruiner vos vacances, suivez ces conseils

Au vu de la météo maussade, les vacances semblent encore loin, et pourtant elles approchent sérieusement. Vous avez...

L’importance du brossage des dents pour les enfants

Le brossage des dents est une habitude essentielle à inculquer dès le plus jeune âge. Non seulement il...

Cultivez la sérénité : les activités apaisantes pour se reconnecter à soi

Dans le tourbillon effréné de la vie, trouver des moments pour se détendre et se recentrer est devenu...

Pourquoi compartimenter ses émotions peut être toxique et comment s’en libérer

Les émotions emprisonnées sont comme des volcans endormis : apprenez à les libérer avant l'éruption.  Les méfaits de la...

5 conseils pour prendre une pause vraiment réparatrice au bureau

Dans une ère où la performance prime sur l’humain, les pauses sont plus expéditives que réparatrices au bureau....

Les bienfaits insoupçonnés de se masser les seins

Saviez-vous que se masser les seins peut apporter une multitude de bienfaits ? Eh oui, le massage des...