« Sleep divorce » : et si c’était bon pour le couple de dormir séparément ?

De plus en plus de couples opteraient pour le « sleep divorce » ou « divorce du sommeil », c’est ce qu’affirme notamment une étude parue en juin 2020 sur Telegraph.co.uk. La canicule de cet été 2022 entraînerait d’autant plus de couples à l’adopter. Il semblerait que ce soit très bénéfique pour la pérennité de la relation. Explications.

Sleep divorce : une tendance qui se démocratise

Popularisée par la reine d’Angleterre et le duc d’Édimbourg, faire chambre à part lorsqu’on habite sous le même toit serait de plus en plus en vogue. On apprend que ceci serait renforcé par le petit virus entré dans nos vies en 2019 couplé aux fortes chaleurs qui sévissent cet été 2022.

Dès 2020, le sleep divorce tendait déjà à se démocratiser : 15 % des couples étaient partisans, selon l’étude du quotidien d’information britannique The Daily Telegraph. Pourtant en France, faire chambre à part n’est pas tout à fait entré dans les moeurs. Seuls 6 % des couples aimeraient franchir le pas, selon un sondage Ifop plus récent. Dans l’esprit collectif, un couple qui ne dort pas ensemble est un couple qui va mal. Aimée raconte ainsi à Aufeminin.com :

« Je me fais souvent questionner à propos de ce choix, ce qui me rend parfois mal à l’aise, car on ne respecte pas les « normes ». Je pense qu’énormément de couples le font de manière officieuse (en utilisant le divan, lit d’appoint…) sans doute par crainte de l’opinion des autres justement. C’était mon cas avant que j’ose sauter le pas. »

L’Église catholique instaure le lit matrimonial comme symbole fort de l’union conjugale

Si aujourd’hui il nous semble tout à fait normal de dormir avec son.a partenaire, cela n’a pas toujours été le cas, comme le rappelle Jean-Claude Kauffman dans son ouvrage « Un lit pour deux, la tendre guerre » :

« Dans la plupart des sociétés, ce ne fut pas la norme dominante. Jusqu’au XIXe siècle, les classes populaires dormaient en famille dans une seule pièce. À la fin du Moyen Âge, l’Église catholique va instaurer le lit matrimonial comme symbole fort de l’union conjugale. Le lit devait désormais porter le caractère divin de l’amour, y compris dans ses effusions charnelles. On comprend que ceci ait laissé des traces dans les mentalités. »

À Michelle Perrot, historienne, d’ajouter lors d’une interview parue en 2012 :

« L’idée du couple est toujours construite sur la fusion des corps, signe d’amour. Cela continue à peser très fortement, quelles que soient nos envies. »

6 bienfaits du sleep divorce selon un journaliste

Stuart Heritage, journaliste au Guardian, a franchi lui-même le pas et décidé de faire un article en faveur du sleep divorce. Il donne 6 bonnes raisons de dormir seul.e :

1 – Plus de place avec un.e enfant en bas âge

Lorsqu’on est jeune parent, il n’est pas rare que notre enfant termine la nuit à nos côtés. Et force est de constater qu’à trois ou plus, on manque vite de place. Solution miracle dans ces cas-là pour que tout le monde puisse dormir paisiblement et confortablement : le canapé lit pour l’un des deux parents.

2 – Être moins fatigué.e si son.a partenaire ronfle

Que toutes les personnes qui n’ont jamais rêvé d’étouffer leur partenaire ronfleur.se, nous jette la première pierre. C’est généralement au moment où l’on commence à s’endormir que notre amoureux.ese décide d’entamer un air de trompette.

Résultat : on n’a pas pu dormir de la nuit, on est irritable et on en veut à son.a partenaire, même si on sait pertinemment qu’il.elle n’y peut rien. Alterner une nuit seul.e de temps en temps peut donc être très bénéfique pour notre santé mentale et physique.

3 – Ne pas attraper un rhume à cause d’un.e voleur.se de couette

Se réveiller en sursaut au milieu de la nuit, les pieds glacés, pour se rendre compte que la couette est enroulée autour de notre amoureux.se. Tirer à peine de peur de le.a réveiller et ne se retrouver qu’avec un tout petit bout de couette… On a tou.te.s déjà vécu ça ! Alors si l’achat d’une couette deux fois plus grande ne suffit pas, vous pouvez toujours aller dormir dans la chambre d’ami.e.s pour la nuit.

4 – Ne plus être réveillé.e à cause des horaires décalés de l’autre

Votre conjoint.e a des horaires décalés et il n’est pas rare qu’il.elle se lève à 5h alors que vous vous levez à 8h, et inversement. Il.elle a beau préparer ses affaires la veille, dès qu’il.elle se lève pour allumer la lumière de son téléphone, cela vous réveille. Et après, impossible de vous rendormir…

L’idée du journaliste Stuart Heritage : dormir séparément lorsque l’un.e sait qu’il.elle devra se lever bien plus tôt que l’autre le lendemain.

5 – Être tout simplement en meilleure santé

Ce qui fonctionne pour le réveil fonctionne aussi pour le couché. Vous n’avez pas forcément envie de vous coucher à la même heure, cela risque de créer du conflit en cas de réveil nocturne. Afin d’éviter les disputes et dormir paisiblement, le sleep divorce peut alors être une excellente alternative.

Selon Stuart Heritage, notre sommeil est 50 % plus perturbé lorsque nous dormons avec quelqu’un plutôt que seul.e. Le manque de sommeil entraînerait, entre autres, perte de concentration, irritabilité, risque d’obésité et baisse de la libido.

6 – Se donner la possibilité de choisir

Enfin, il le rappelle : il n’est pas essentiel de faire chambre à part tous les soirs si l’on n’en ressent pas le besoin. Pour lui, le sleep divorce au quotidien serait d’ailleurs néfaste pour le couple. Il suffit simplement de s’accorder une nuit en solo de temps à autre. À condition bien sûr d’avoir l’espace nécessaire pour le faire…

Et vous, pratiquez-vous le sleep divorce ? Que pensez-vous de cette pratique ? On attend vos témoignages sur le forum, dans la rubrique Santé.

Amandine Cadilhon
Amandine Cadilhon
Journaliste mode, mes articles, mettent en lumière les diverses tendances et styles qui façonnent l'univers de la mode féminine. Mon objectif est de proposer un contenu diversifié et accessible à toutes et tous, en soulignant l'importance de l'expression personnelle et de l'empowerment à travers la mode.
Vous aimerez aussi

Rupture amoureuse : zoom sur les habitudes surprenantes des Français

Toutes les histoires à l’eau de rose ne se finissent pas sur un "happy end" comme dans les...

Euro 2024 : comment éviter les disputes de couples sur fond de matchs ?

Du 14 juin au 14 juillet, tous les yeux sont braqués sur le ballon rond. Pendant l’Euro 2024,...

Je ne sais pas draguer : voici pourquoi il ne faut pas en faire un drame

Dans l’art de la séduction, personne n’est égal. Il y a des Don Juan nés, qui courtisent comme...

Votre partenaire a un crush sur une célébrité ? Voici pourquoi votre jalousie est justifiée

Il y a quelques semaines, le film d’horreur "Sous la Seine" faisait son entrée sur le catalogue Netflix....

Premier rendez-vous amoureux : 10 clés pour rester vous-même

Ah, le premier rendez-vous amoureux ! Cette danse délicate entre excitation et anxiété, où chaque mot, chaque geste...

Célicouple : pourquoi cette tendance amoureuse séduit de plus en plus ?

Si la plupart des couples se font une joie de partager le même toit et de poser leur...