Racisme : comment en parler et expliquer la discrimination aux enfants ?

Depuis les récents événements aux États-Unis autour du mouvement #BlackLivesMatter et les rassemblements dans le monde, le rôle des parents dans l’éducation des enfants sur la thématique de la diversité culturelle et le racisme, prend plus d’ampleur et devient primordial. Quel(s) comportement(s) adopter ? À quel âge parler et expliquer la discrimination aux enfants ? Éclairage sur les différents comportements à avoir.

Le racisme persiste en France

Selon l’enquête réalisée en mars 2021 par l’Ifop, les Français.es seraient plus tolérant.e.s que dans les années 80, où un tiers d’entre eux.elles se déclaraient gêné.e.s d’avoir un.e voisin.e arabe (32 %), contre 26 % aujourd’hui. Pour autant ce rapport souligne que le racisme persiste toujours. 54 % des Français.es se sentent personnellement concerné.e.s par l’antisémitisme, 50 % par le racisme antimusulman et 50 % par le racisme anti-noir.

Mais aujourd’hui, les limites du racisme sont devenues floues (racisme ordinaire) et vont au-delà d’une discrimination scientifique par le critère de la « race ». Le racisme fait désormais appel à la diversité culturelle. Il faut donc être plus vigilant.e et s’intéresser à l’intention malveillante des propos tenus. En ce sens, il est important d’inculquer des valeurs de tolérance et d’ouverture culturelle dès le plus jeune âge.

À quel âge parler de racisme ?

Pour Sylia Talbi, responsable du service Éducation Populaire SOS Racisme, interviewée par Les petits citoyens, il n’y a pas d’âge idéal pour parler de racisme. Dès le plus jeune âge, il est possible de parler de notions de respect et de différence de l’autre. Il faut s’adapter au rythme de l’enfant et l’accompagner dans la découverte de son environnement.

« Dès que votre enfant se pose des questions, ou semble perplexe ou ému.e par un sujet, c’est qu’il est temps de l’aborder, à la mesure de son niveau d’implication. Ainsi, il.elle devient acteur.rice de son apprentissage et s’approprie les valeurs que l’on souhaite lui transmettre sans que cela soit par mimétisme », explique Sylia Talbi au programme Les petits citoyens

Bien qu’il n’y ait pas d’approche universelle pour aborder ces notions, pour la journaliste et auteure du livre « Comment parler de racisme aux enfants », Rokhaya Diallo, plus tôt on déconstruit ce genre d’idées, plus on est sûr.e d’avoir des adultes qui sont départi.e.s des préjugés intériorisés.

Pour autant, l’âge reste tout de même important dans la manière avec laquelle il faut aborder la problématique. Vous ne vous adresserez pas de la même façon à un.e enfant de 2 ans ou de 10 ans par exemple. Il faut adapter son discours.

« Selon l’âge de l’enfant, on peut regarder des images de squelettes pour montrer que celui-ci est identique, quelle que soit notre origine. On peut expliquer aussi ce qu’est la mélanine (les pigments qui colorent la peau), qui fait que les peaux sont plus claires ou plus foncées », développe-t-elle

Les parents vecteurs d’antiracisme

Être parent n’est pas chose facile. Vous projetez le meilleur pour votre progéniture et la tolérance et l’antiracisme en font partie. Votre rôle est très important et cela passe par votre discours et par vos comportements quotidiens. Voici quelques conseils :

1 – Être un exemple pour vos enfants

Vous êtes leur modèle. Ils reproduisent vos gestes, vos comportements par mimétisme. Ils estiment que vous adoptez le comportement idéal. Vous devez donc veiller aux propos et attitude que vous tenez à proximité d’eux et à l’égard des autres personnes. N’hésitez pas, également, à vous remettre en question face à vos propres jugements de valeur et agissements. Si vos propos vous semblent inadaptés, parlez-en et expliquez à votre enfant que vous n’êtes pas parfait.e et que vous devez aussi travailler sur vos propres préjugés.

 « Si votre enfant est victime de racisme, vous pouvez d’abord recevoir ses émotions sans les commenter, les accueillir, pour ne pas prendre le risque qu’il s’enferme sur lui-même. Ensuite, selon son âge, vous pouvez lui expliquer que ce qu’il/elle a subi s’inscrit dans un contexte bien plus large, que c’est grave et qu’on ne peut pas laisser passer cela », conseille Sylia Talbi toujours au programme Les petits citoyens

2 – Exposez vos enfants à d’autres communautés et à l’interculturalité

Son ouverture culturelle se fera par le biais des autres. Proposez-lui de rencontrer des personnes d’autres horizons. Exposez-le à des jeux, films et activités qui lui permettent de découvrir d’autres cultures. Cela lui permettra par ailleurs de développer sa curiosité et son désir de s’intéresser, d’apprendre et de comprendre les autres.

« Vous pouvez construire un instrument de musique en matériaux recyclés, faire une fresque ou une mosaïque autour de différents pays et cultures. Ces moments d‘échange et de complicité sont aussi des moments de libération de la parole », propose-t-elle

 3 – Ne pas laisser votre enfant dénigrer les autres

Il est important de lui faire comprendre qu’il ne doit pas faire vivre aux autres ce qu’il n’aimerait pas subir. Un.e enfant ne nait pas raciste, il.elle le devient, en reproduisant vos attitudes. Il est donc nécessaire d’être patient.e et ferme. Il faut l’accompagner et être intraitable en lui rappelant, au besoin, les conséquences historiques du racisme et le mettre en situation de victime de ségrégation tout en transmettant les bonnes valeurs.

« Les maîtres-mots sont écoute, empathie et fermeté. D’abord écouter son enfant s’il a des questions et ne pas fuir ces sujets. Ensuite, l’encourager à l’empathie : « Comment te sentirais-tu, toi, si on t’avait dit ça ? » », renchérit l’experte

Quelques idées ludiques pour parler racisme & diversité

L’éducation de votre enfant ne se fait pas seulement par vous. Elle se construit également au travers des livres et films. En voici quelques-uns, notamment suggérés par Sylia Talbi au programme Les petits citoyens, qui vous aideront à prôner des valeurs de diversité au sein de votre famille.

Du côté des livres :

« Le racisme expliqué à ma fille », de Tahar Ben jelloun

Voir ce livre« Comme un million de papillons noirs », de Laura Nsafou & Barbara Brun 

Voir ce livre« Noirs et blancs – L’heure des histoires », de David McKee

Voir ce livre« Tous pareils ! Petites leçons de sagesse », d’Edouard Manceau

Voir ce livre« Le racisme et l’intolérance », de Louise Spilsbury & Kai Hanane

Voir ce livre

« Des Cheveux Comme Les Miens », de Latashia M Perry

Voir ce livre

Du côté des films/documentaires :

« La Vie est belle », réalisé par Roberto Benigni

« Azur et Asmar », réalisé par Michel Ocelot

« C’est quoi le racisme ? », 1jour1actu – Info ou Mytho

Vous avez désormais toutes les clés pour faire de vos/votre enfant(s) des/un être(s) tolérant(s). Envie d’échanger d’autres conseils, d’autres ouvrages bienveillants ? Rendez-vous sur nos forums.

Shem's Tlemcani
Shem's Tlemcani
Je suis passionnée par les sujets sociétaux et la santé. Mon intérêt pour les questions sociales me pousse à explorer des enjeux tels que la lutte contre la pauvreté, l'éducation et le changement climatique. En matière de santé, je m'investis dans les domaines du bien-être, de la nutrition et de la prévention des maladies. Je m'efforce de rester informée et d'utiliser ma voix pour sensibiliser et encourager le débat et l'action sur ces sujets cruciaux.
Vous aimerez aussi

JO 2024 : les athlètes qui allaitent vont-elles pouvoir nourrir leur bébé en paix ?

Les athlètes en lice pour les JO ont un village attitré pour se reposer en dehors des épreuves....

14 conseils pour concilier vie de famille et carrière en tant que maman

La vie de maman est une véritable aventure, remplie de rires, de câlins et de défis. Lorsque vous...

Résultats du Bac imminents : comment gérer le stress en tant que parent ?

Après avoir tiré le meilleur de leur matière grise face à leur copie blanche et planché sur des...

Parler politique avec ses enfants : bon ou mauvais pour leur éducation ?

En ce moment, la politique rythme l’actualité. Les représentant.e.s des partis en lice se succèdent sur les plateaux...

Maillots de bain enfant : les modèles les plus adorables pour les vacances

Les vacances d'été approchent à grands pas et, avec elles, le moment tant attendu de faire nos valises...

Protégez la peau de vos enfants : 10 tips pour rendre l’application de la crème solaire fun

L'été est là, et avec lui, les journées ensoleillées à la plage, les pique-niques au parc, et les...