Comment trouver votre premier sextoy ?

Depuis un certain temps, les sextoys vous font de l’œil de l’autre côté des vitrines et semblent vous murmurer « je veux rejoindre ta table de chevet ». Que ce soit pour soulager votre index, grandement mis à contribution pendant vos plaisirs solitaires, apporter une nouvelle fraîcheur à vos jeux de jambe en duo ou sillonner votre intimité autrement, vous avez plein de bonnes raisons d’acquérir ces jouets aux détonations jouissives. Mais en tant que novice, vous pouvez vite vous perdre dans votre quête et faire les mauvais choix. Voici donc quelques lignes directrices pour trouver votre premier sextoy, qui sera peut-être le précurseur d’une grande collection siliconée. 

Allez sur des sexshops reconnus

Pas question de choisir votre premier sextoy sur un site hasardeux où tout et n’importe quoi se côtoie. Cet objet est voué à embrasser une zone particulièrement sensible de votre corps, alors évitez de succomber aux publicités Instagram douteuses ou de faire votre shopping intime sur des plateformes inconnues au bataillon. Il existe suffisamment de boutiques qui se destinent à émouvoir l’entrejambe et qui sont dignes de confiance. Qu’il s’agisse de grandes références ou de lieux plus confidentiels, mais aussi fiables, vous avez de quoi trouver votre sexshop de prédilection.

Si vous n’êtes pas à l’aise à l’idée de pousser les portes d’un magasin physique et que vous savez que vous allez finir rouge pivoine, faites vos achats depuis votre ordinateur. Vous aurez plus de libertés. Rassurez-vous, les colis sont « discrets » et ne laissent rien transparaître de ce qu’ils renferment. Alors non, le livreur ne va pas vous juger ou vous prendre pour un.e « obsédé.e » du sexe. Pour choisir votre premier sextoy, allez sur des sexshops « réputés ». Vous verrez, ce sont de véritables temples de l’érotisme.

Sélectionnez un premier sextoy en accord avec vos préférences

Pour choisir votre premier sextoy, n’y allez pas à l’aveugle ou à la méthode du « plouf, plouf ». Interrogez-vous d’abord sur ce qui vous fait frissonner et ce qui met votre vulve dans tous ses états. Si vous ne savez pas encore identifier vos points de sensibilité, explorez votre corps comme s’il s’agissait d’une carte aux trésors. Ces auto-caresses, tantôt délicates, tantôt énergiques, sont éclairantes. Elles révèlent vos goûts sous la ceinture. C’est un exercice indispensable pour bien filtrer les « fonctions » de votre sextoy.

Vous aimez faire des mouvements circulaires intenses autour votre clitoris ou au contraire vous préférez exercer une pression dessus ? Vous vous cantonnez presque exclusivement à l’extérieur de votre vulve ou vous êtes plus aventureuse ? Toutes les voies de l’entre-cuisse mènent à l’extase. Mais vous avez forcément vos pratiques « attitrées » qui vous font bondir au plafond. En les prenant en compte, vous pouvez aisément affiner vos critères de recherche.

Préférez un sextoy minimaliste, sans trop d’options

Oubliez les sextoys « complexes » aux technologies de pointe ultra sophistiquées, vous risquez d’être légèrement déconcertée par tous ces boutons et de perdre le fil du plaisir. Vous êtes susceptible de passer plus de temps à décoder l’objet qu’à prendre votre pied. Et ce n’est pas du tout le but. Vous n’achetez pas un sextoy pour prendre des cours de « techno ».

Les jouets conçus comme des engins de compétition, avec des options en pagaille, sont plutôt réservés aux personnes chevronnées. Pour débuter, choisissez un premier sextoy simple avec seulement une dizaine de modes de vibration. Plus intuitif et facile à prendre en main, il vous permettra d’aller directement à l’essentiel.

Prêtez une attention particulière aux matériaux

Les sextoys sont en contact rapproché avec votre intimité. Ils flirtent avec vos muqueuses, particulièrement réactives et fragiles. Alors mieux vaut surveiller de très près la matière qu’ils revêtent. Pour choisir votre premier sextoy, orientez-vous vers des modèles en silicone médical, sans phtalates. Ils sont plus doux et respectueux de la flore vaginale. Ils ont également l’avantage de se nettoyer facilement, avec un peu d’eau tiède et un savon neutre.

Contrairement à d’autres textures qui sont de vrais foyers bactériens, le silicone médical réserve un accueil des plus tendres à votre vagin. Mais ce type de sextoy ne va pas sans son binôme incontesté : le sacro-saint lubrifiant. Si vous êtes de nature plus curieuse et téméraire, vous pouvez aussi essayer les sextoys en verre ou en bois.

Privilégiez un sextoy silencieux

Certains sextoys font un vacarme pas possible et trahissent votre petite session de masturbation, supposée être « discrète ». Or l’objectif n’est clairement pas de réveiller tout le voisinage avec des bruits qui se rapprochent grosso modo d’une perceuse.

Si vous voulez embarquer votre jouet partout et l’utiliser sans vous faire prendre la main dans le slip, dirigez votre choix vers des modèles « silencieux ». Les vibrations sont « étouffées » et quasi imperceptibles à l’oreille. Ainsi vous pouvez le dégainer n’importe où en mode « incognito ».

Misez sur des modèles waterproof

Pour inaugurer votre assortiment de sextoys comme il se doit, veillez à ce que votre tout premier jouet porte la mention waterproof. Au-delà d’être plus prudent à nettoyer, il vous invite à déporter le plaisir sous la douche.

Eh non, les sextoys ne sont pas seulement réservés à la chaleur de vos draps. Ils peuvent aussi se convertir en partenaire sexuel amphibie et accompagner vos trempettes. Notre petit doigt nous dit que vous allez passer plus de cinq minutes sous le pommeau…

Partir à la recherche du premier sextoy peut être assez intimidant, voire déroutant. Mais laissez votre vulve parler à la place de votre cerveau et vous ferez un choix éclairé. Après vous être initié.e à ces instruments de plaisir, vous aurez certainement envie d’élargir vos horizons et de vous faire une petite réserve à la « 50 Shades ».

Émilie Laurent
Émilie Laurent
Dompteuse de mots, je jongle avec les figures de style et j’apprivoise l’art des punchlines féministes au quotidien. Au détour de mes articles, ma plume un brin romanesque vous réserve des surprises de haut vol. Je me complais à démêler des sujets de fond, à la manière d’une Sherlock des temps modernes. Minorité de genre, égalité des sexes, diversité corporelle… Journaliste funambule, je saute la tête la première vers des thèmes qui enflamment les débats. Boulimique du travail, mon clavier est souvent mis à rude épreuve.
Vous aimerez aussi

Les délices du hasard : 5 astuces pour rencontrer l’orgasme involontaire

Des frissons inattendus au coin d'une rue ou en plein entraînement : les orgasmes impromptus se faufilent dans...

Boostez votre libido naturellement : 3 compléments simples pour raviver la passion

Il n'y a aucun mal ni honte à ne pas avoir de libido. Si cela vous préoccupe, il...

Est-ce grave de penser à quelqu’un d’autre pendant l’amour ?

Parmi les questions qui peuvent surgir au cours d'une relation, l'une des plus déconcertantes est sans aucun doute...

Naviguer dans un monde hypersexualisé : guide pratique pour les personnes asexuelles

Dans un monde où les images sexuellement suggestives sont omniprésentes, où les conversations tournent souvent autour de la...

Mythe vs réalité : les vérités sur les rapports sexuels à bord d’un avion

Ah, l'amour dans les nuages... Pour certaines personnes, c'est un fantasme ultime, une aventure audacieuse au-dessus des cieux....

Arrivée du printemps : pourquoi notre libido est-elle boostée ?

Ah, le printemps ! Les oiseaux chantent, les fleurs bourgeonnent et, semble-t-il, l'amour flotte dans l'air. Mais pourquoi...