5 recettes à faire avec des restes de chocolats de Pâques

L’euphorie chocolatée de Pâques est passée, mais l’héritage gourmand légué par les cloches commence à peser sur les estomacs. Poules, lapins, fritures et autres petits œufs se font alors oublier au fond des placards. Pourtant, pas question de regarder ces divinités se décomposer toutes seules et encore moins de les condamner à la poubelle. Pour renouveler les restes de chocolats de Pâques et réconcilier les becs, voici 5 recettes futées. Roulé, cheesecake, cookies… avec ces transformations intelligentes, les chocolats ne se picorent plus avec difficulté, mais se dégustent avec délectation. 

1 – Roulé au caramel et aux chocolats de Pâques

Ce roulé aux allures de rondin de bois sert de délicieux « fourre-tout » pour les restes de chocolats de Pâques. Une mousse onctueuse à la confiture de lait se prélasse gentiment dans ses artères chocolatées. Et un arsenal de petits œufs, tantôt à la pâte de fruits tantôt au praliné, surplombent son dos moelleux.

Pour le glaçage qui se déverse de part et d’autre de ce dessert, nul besoin de dégainer la tablette. Les œufs de Pâques au chocolat noir feront amplement l’affaire. De quoi donner une seconde utilité à ces friandises délaissées. Ce qui fait office d’écrin à ce joyeux concentré de gourmandise n’est autre qu’une génoise. Soit le support de base de la plupart des pâtisseries. Un enchevêtrement de textures et de saveurs qui titille le palais. Recycler ses restes de chocolats de Pâques n’a jamais été aussi fun.

2 – Cheesecake en oeuf de Pâques

Une fois que les œufs de Pâques ont été vidés de leurs petits trésors chocolatés, ils peinent à trouver des becs preneurs. Résultat : soit ils traînent au fond du placard pendant des mois, soit ils finissent dans les mains potelées des neveux et nièces. Pourtant, ces coques savoureuses qui ont tendance à lasser les papilles peuvent se convertir en contenant « malin ».

Dans cette recette, elles servent de berceau à un cheesecake onctueux. Les restes de chocolats de Pâques sont revalorisés avec une fantaisie qui frise l’exigence gastronomique. Fleurs comestibles, chapelure aux notes beurrées, gâteries colorées et filets chocolatés coiffent joliment cette garniture aux accents américains. Un vrai nid de douceur qui se dévoile en toute subtilité à mesure des coups de cuillère. Ludique, ingénieux et régressif, ce dessert concilie brillamment côté fonctionnel et gourmandise.

3 – Milkshake alcoolisé au chocolat de Pâques

Dans la même idée que la précédente recette, les œufs de Pâques mutent ici en verre chocolaté. Ils accueillent dans leur paume craquante un breuvage à la frontière du milkshake et du cocktail. Inspirée du Mudslide cocktail, une boisson crémeuse à la Vodka, cette recette taquine le palais sans l’agresser. Elle conjugue divinement visuel enfantin et saveurs franches.

Cet œuf futé abrite une texture onctueuse, délicatement parfumée qui se confond avec les fameux frappés de la saison estivale. Il arbore aussi un geyser fait de chantilly, de chocolat coulant, de petits œufs et de miettes de brownie. Une recette à l’esthétique provocante qui donne une impulsion plus corsée aux restes de chocolats de Pâques. Ce plongeon gourmand peut également être servi sans alcool pour que les bambins puissent aussi en profiter.

4 – Parfait aux oeufs de Pâques

Les restes de chocolats de Pâques se pressent également dans les desserts « classiques » à l’image de ce parfait alléchant. Cet entremets sans cuisson proche du tiramisu vient tout droit de la cuisine italienne. Originellement mitonné avec une crème de café, le parfait s’en réfère à d’autres protagonistes gourmands. C’est un noble refuge pour toutes les petites friandises solitaires, lâchement abandonnées après l’effervescence de Pâques.

Cette version améliorée du parfait renferme donc une mousse au chocolat aérienne, des morceaux de brownie et des œufs enrobés de bonbons. Le tout intégralement rythmé par les restes de chocolat de Pâques. Une crème fouettée maison auréole soigneusement ce dessert haut de gamme. Une façon délicate d’assagir cet élan chocolaté. Ce dessert à étages, simple, mais soigné, régénère tendrement les joyaux inexplorés de Pâques.

5 – Cookies fondants aux oeufs fantaisie

Dans cette recette, les cookies troquent leurs emblématiques pépites de chocolats contre un chapelet croquant de petits œufs et de généreux morceaux de chocolat blanc. Ces cookies qui renouvellent habilement les restes de chocolats de Pâques possèdent une texture mi-cuite particulièrement addictive. Ils doivent leur teinte légèrement ambrée à l’utilisation du sucre brun.

À l’inverse du sucre blanc, incolore et neutre en goût, cette variante plus saine déploie des touches de mélasse légèrement anisées. Cette réincarnation savoureuse s’immiscera volontiers dans la boîte à goûter des enfants (et dans la lunchbox des adultes).

Comment conserver ses chocolats de Pâques ?

Les chocolats de Pâques, surtout ceux issus des pâtisseries, sont censés se manger dans les plus brefs délais. Sauf que voilà, après ce marathon chocolaté, les papilles finissent généralement écoeurées et le ventre saturé. Bonjour l’overdose. Alors pour prolonger la durée de vie de cet or noir soigneusement récolté dans le jardin, il existe plusieurs astuces pratiques.

D’abord, il vaut mieux conserver le chocolat à température ambiante entre 14°C et 20°C. Les glisser dans le frigo en pensant bien faire est en réalité une grossière erreur. La fraîcheur va générer une humidité et cristalliser le sucre à la surface du chocolat. Il ressortira criblé de taches blanches et amputé de sa saveur si délectable. Il risquerait aussi de s’imprégner de toutes les odeurs du frigo. Difficile d’envisager un œuf de Pâques à l’oignon.

Pour préserver leur vitalité, il est également recommandé de les mettre dans une boîte hermétique ou de les envelopper d’aluminium et de les placer à l’abri de la lumière. À noter que la conservation dépend de la nature du chocolat. Comptez 2 ans pour le chocolat noir, 1 an pour le chocolat au lait et environ 3 mois pour les chocolats fourrés.

Une manière de recycler ses restes de chocolats de Pâques tout en faisant participer toute la famille à l’effort collectif ! Pour exploiter le potentiel culinaire des restes, voici 5 façons astucieuses de les accoutumer derrière les fourneaux.  

Émilie Laurent
Émilie Laurent
Dompteuse de mots, je jongle avec les figures de style et j’apprivoise l’art des punchlines féministes au quotidien. Au détour de mes articles, ma plume un brin romanesque vous réserve des surprises de haut vol. Je me complais à démêler des sujets de fond, à la manière d’une Sherlock des temps modernes. Minorité de genre, égalité des sexes, diversité corporelle… Journaliste funambule, je saute la tête la première vers des thèmes qui enflamment les débats. Boulimique du travail, mon clavier est souvent mis à rude épreuve.
Vous aimerez aussi

Thon revisité : 2 façons étonnantes de le déguster

Sublimez vos papilles avec des créations culinaires audacieuses où le thon, étoile des océans, est métamorphosé.  Thon en cuisine...

Cinq recettes rafraîchissantes pour savourer le concombre sous toutes ses formes !

Des explosions de fraîcheur en perspective avec le concombre comme vous ne l'avez jamais savouré ! Découvrez des...

Découvrez ces 7 recettes pour savourer la betterave autrement

Vous avez certainement le souvenir de la betterave de la cantine découpée en dés et présentée dans des...

Apéro express : 3 recettes simples et rapides pour un succès garanti !

Trois minutes suffisent pour éblouir vos invités ! Découvrez des recettes d'apéritif qui, mariant simplicité et goût, promettent...

Épatez vos papilles avec ces bonbons faits maison en un rien de temps !

Redécouvrez le plaisir sucré de l'enfance en concoctant chez vous des bonbons craquants et fondants, en quelques minutes...

6 recettes de brochettes gourmandes et hautes en couleurs à essayer

Les brochettes, ces délices culinaires qui marient savamment saveurs et présentation, sont parfaites pour des repas conviviaux et...